Je pensais que mon père était Dieu

06_bg_fathergod

En mai 1999, Paul Auster est l’invité de Daniel Zwerdling à son émission de radio Weekend all Things Considered. L’enregistrement a lieu à Washington DC, et Auster est en synchronisation simultanée dans les studios de la NPR, 2e avenue, à New York. Il ne voit même pas le visage de son interlocuteur, qui lui demande pourtant, avant son départ, s’il serait intéressé à une régulière contribution à l’émission, de sporadiques passages se résumant à la lecture de nouvelles ou à quelque entretien de nature littéraire. Auster, en entrevue pour parler de son dernier roman, promet courtoisement d’y réfléchir, sachant en son for intérieur qu’il n’a aucun intérêt envers ce genre de propositions. 

Néanmoins, de retour au bercail, c’est sa femme Siri qui transpose l’offre sous une perspective plus intrigante : « Tu n’as pas besoin d’écrire les récits toi-même. Demande aux auditeurs de les écrire, lance leur un défi, mets-les à la tâche. Ils te les enverront et tu les liras. » 

Ainsi naquît le National Story Project. Paul Auster reçu, en l’espace d’environ deux ans, quatre mille textes. Son appel au public établit les critères de sa sélection : « […] des histoires vraies, brèves, sans restrictions quant au style ni aux sujets. Des histoires non-conformes à ce que nous attendons de l’existence, et révélatrices des forces mystérieuses et insoupçonnées qui opèrent dans nos vies […] »

En 2001, Auster publie une anthologie de ces nouvelles. Le florilège qui en résulte est une jouissive explosion d’absurdité, d’émotions, de rires. Refoulant à tout coup une forme d’incongruité presque surnaturelle, ce bouquin met en lumière la complexité folle des arcanes de notre existence, en nous rappelant à quel point tout est si fragile (et en nous arrachant des larmes d’une humiliante sonorité au beau milieu du métro). 

auster

Une des nouvelles en question…
Advertisements

2 Commentaires

Classé dans Varia

2 réponses à “Je pensais que mon père était Dieu

  1. C’est quand même drôle… ça a effectivement l’air fascinant.

    Le livre est en français ou en anglais? Il a été traduit?

  2. Xavier Dolan

    le livre a été traduit en français
    il est dispo chez Babel
    je l’ai trouvé chez Archambault
    il est quand même difficile à trouver
    mais essaye le net au pire 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s