NUL N’EST PROPHÈTE EN SON PAYS (mais je vous écris de France)

Image

"[…] Car je trouve que c’est un bien désolant spectacle que nos chicanes de famille soient exposées ainsi au festival international de Cannes."

Isabelle Maréchal, Le carré de la honte, Journal de Québec : http://www.journaldequebec.com/2012/05/20/le-carre-de-la-honte

***

Maréchal Isabelle

Le bien désolant spectacle qu’Isabelle Maréchal décrie dans son dernier billet se situe dans sa cour davantage que dans la mienne, en ce qui me concerne. Qu’elle réduise le "conflit social" actuel ou "crise sociale", pour utiliser un vocabulaire plus factuel, à des "chicanes de famille" illustre parfaitement l’idée que certaines personnes de sa génération, et plusieurs générations confondues à bien y penser, se font de cette hausse des frais de scolarité devenue débat de société : une hausse mineure recyclée par de vulgaires anarchistes, ou plutôt des bébés-gâtés, comme prétexte au désordre civil et au brassage de marde récréatif. Ainsi, il paraît inacceptable pour un Québécois de porter le carré rouge à Cannes en ce sens où le Québec se couvre de ridicule en arborant les couleurs du communisme ou des Brigades rouges, entre autres, dans toute l’insouciance et l’inculture de sa jeunesse belligérante, et dont Isabelle Maréchal devrait assurer l’édification politique.

Mais non ; au Québec, à la lire, mieux vaut rester le nez dans sa pisse, l’inhaler profondément, sans trappes d’air ni puits de lumière, et jouer à l’autruche. Laver son linge sale en famille comme on dit, se chicaner à table, fenêtres closes. Pourvu qu’on ne parle pas de nous, pourvu qu’on ne pense rien de mal de nous, Seigneur, pitié! pourvu que le monde ne se moque pas de nous, n’ait pas honte, le grand "monde" dont Isabelle parle, le Monde, même, avec une lettre majuscule, devant lequel il faut avoir de la tenue. Comme le gouvernement, tiens. Le gouvernement a belle tenue ; rejoignons-le : redressons nos échines, fouettons-les chevaux fous, taillons la haie qui dépasse, enfonçons le clou rebelle, prenons nos responsabilités et marchons droit devant, endormis au gaz individualiste, aveuglés par le danger de la bronca nocturne et la terreur de la casse de vitrines Payless Shoes, ou pis, Isabelle, de l’acné post-lacrymogène provoqué par les résidus dispersés dans l’air climatisé de 98,5FM rue de la Gauchetière — cet endroit où il y a deux ans, tu me demandais, pensant me tendre un piège, si l’homosexualité récurrente dans mes films m’était un thème cher parce que, peut-être, je n’étais pas hétérosexuel ; et tu pensais lever le voile, polémiste du matin, sur un mystère insondable.

Polémiste du matin, oui, ou chroniqueuse du soir ; investie du devoir de la Vraie Vérité ou du brûlot sensationnaliste, c’est donc à toi qu’on s’en remet pour faire la lumière sur l’état des choses, et dont on manque cruellement dans ce trou noir où l’on s’enlise avec Amir, Claude Legault, Guy A. et Christian Bégin… nous, personnalités osant houspiller l’État qui nous finance, nous ingrats, nous qui geignons sans bons sens, la bouche dégoulinante de crevettes trempées dans la sauce à cocktail dans les coulisses de Saturday Night Live comme Arcade Fire, le goulot irrigué au Roederer dans un Cannes festif et outrancier où, oui, nous dupons des gens comme Thierry Frémaux, directeur artistique du Festival de Cannes et de l’Institut Lumière, directeur affilié de la World Cinema Foundation de Martin Scorsese, "le pauvre patron du festival" qui s’est "retrouvé avec «une patate chaude» sur le veston", pour te citer. En effet, le pauvre Frémaux ne m’aurait posé aucune question avant d’épingler à son col ce symbole et de l’afficher à la presse internationale? Allons donc! Ce symbole, d’ailleurs, qui souille la mémoire des "colonies" – comme Maréchal y fait référence avec toute l’esbroufe opportuniste qui sert son propos – que l’on a mis à feu et à sang ?

Comme quoi chez son voisin, quand on constate que c’est pire que chez soi, le protocole québécois, ou mieux, le protocole du "monde qu’y’ont d’la tenue" oblige à la gratitude et au silence. Dieu merci! nous ne sommes pas morts, nous respirons, nous avons la vue, l’odorat, un toit, et une carrière, merci la vie et tant pis pour l’enculette par derrière! C’est ainsi que l’on construit un pays : quand on se regarde on se désole ; quand on se compare, on se console. Et si quelqu’un pense autrement, si quelqu’un veut se battre pour une idéologie, s’il croit à la gratuité scolaire — comme en Finlande, en Autriche, en Roumanie, au Burundi, au Bénin ou au Brésil —, s’il croit en une idéologie, oui, eh bien celui-là apprendra qu’on ne se lamente pas le ventre plein. That’s it, and that’s all. 

Cracher dans la soupe

Dans son article, Isabelle Maréchal fait usage de deux a priori atterrissant directement, rang VIP, sur la liste des arguments consensuels dont n’importe quel être politisé capable de nuances devrait avoir "ras-le-cul". J’ai nommé les très célèbres : l’artiste qui mord la main nourricière de l’État et les présomptions du Printemps Érable à l’égard du Printemps arabe, qui participe d’une révolution sociale visant à contrer les diverses autocraties moyen-orientales et s’affranchir de leur dictat.

D’abord, donc, je doute que quiconque au Québec, malgré l’appellation, il est vrai, un peu embarrassante "Printemps érable", ne confonde le combat pour la vie et le combat contre la hausse des frais de scolarité, à moins d’être résolument mégalomane. Voilà qui est dit. Ensuite… eh bien ensuite…

"Dommage que le jeune Dolan ne se rende pas compte" suggère Maréchal, "du haut de son génie, qu’il crache dans la soupe qui le nourrit. Conspuer les modèles capitalistes, en grignotant des petits fours avec le gratin cinématographique, n’est-ce pas anti-carré rouge?" Bingo! Isabelle lance et compte! Et double, par-dessus le marché! Quel tir!

Deux conclusions, donc — jeunesses québécoises, à vos cahiers et stylettes — voici la première : au Québec, quand l’État nous finance, il relève de la pure indécence, du mépris le plus téméraire, de le contredire, et de ne pas entériner toutes ses lois, même celles qui aliènent spécieusement le droit de manifestation inscrit dans toute démocratie néo-libérale, de ne pas les promouvoir, même, et d’afficher — quelle audace — ses "couleurs". Au Québec, quand on reçoit des pesos d’la princesse, on s’engage à manger la soupe gouvernementale et on avale le persil de travers sans rien dire! C’est ce que l’on appelle la bisque stalinienne! Bon appétit, camarades!

Deuxième conclusion : quand on fait du cash, quand on va à Cannes, quand on assoit son cul dans l’caviar, à croire ce que les gens semblent croire, on doit renoncer du même coup à une idéologie, et à ses principes. Autrement, c’est contradictoire et de si mauvais goût! On devient cette gauche bien-pensante friquée qui "peut bien parler, elle". En ce qui me concerne, je répondrai à Isabelle que j’ai payé de ma poche mon premier film, avec l’aide magnanime de ma famille, mes amis, mes collègues, et quelques bonnes gens qui croyaient en moi. J’ai payé le suivant des maigres profits de l’autre — sans, volontairement, le déposer auprès de l’État — et me suis vu allongé de l’argent par de généreux investisseurs envers qui je suis encore, à ce jour, endetté. Le troisième, après deux invitations à Cannes, a reçu, oui, l’aide de l’État, et une aide plus qu’appréciable, je dois dire. Mais j’ai dans cette oeuvre investi une partie de mon salaire à nouveau, sur laquelle j’ai payé de l’impôt, comme tout le monde. Il me reste à présent 13,000 dollars dans mes poches jusqu’à mon prochain contrat d’acteur ou de réalisateur. Je n’ai pas l’assurance pécuniaire d’une animation quotidienne à la radio, mais j’assume les choix que j’ai fait, et mène un train de vie agréable. Ça ne m’empêchera jamais, ô grand jamais, de prendre la rue pour défendre une idée sous le prétexte d’être un peu trop riche pour la penser, la dire, la crier. Et si à quarante quelques années passées, c’est ainsi que Maréchal conçoit le devoir politique et social, grand bien lui fasse : qu’elle reste dans son salon et qu’elle appelle les boeufs quand elle trouvera qu’on chante trop fort. Car comme aurait dit la chanson de Jacques Brel, "quand Isabelle dort, plus rien ne bouge."

Ni oui ni non

À la lecture du texte de Maréchal, il m’est venu, ainsi donc, l’envie de lui répondre, mais davantage que de lui adresser une riposte revancharde, j’y ai surtout vu l’occasion de dire depuis longtemps ce que les radios, les émissions de télévision ne m’ont laissé qu’effleurer, par manque de temps d’un côté, par manque de préparation de l’autre, et parce que je n’ai pas l’expertise pour me prononcer officiellement sur l’affaire.

Quand j’ai pris la rue, je l’ai fait sous le sentiment de prendre part à quelque chose de plus vaste qu’une protestation contre la question scolaire. Je l’ai prise, la rue, pour donner mon soutien aux étudiants, mais aussi pour manifester contre absolument tout du gouvernement de Jean Charest, et que les étudiants peuvent, sans être opportunistes, s’approprier — ce tout — pour étayer comme bon leur semble l’argumentaire de leur posture politique. Qu’il fasse feu de tout bois pour majorer l’importance de leur bataille.

Il est grand temps, je pense, que certains chroniqueurs, journalistes et éditorialistes rétifs investis du devoir d’opinion cessent une fois pour toutes, quelle que soit leur position, dont ils ont la prérogative — de la même manière que Maréchal s’adresse à moi dans son article, avec condescendance, démagogie, maternité, parce que je n’ai que 23 ans — de traiter les leaders étudiants, et absolument les étudiants eux-mêmes, comme des bums, des fauteurs de trouble, des enfants-rois, et admettent, pour en finir avec cet accès de déni, que la crise que le Québec traverse en est une vraie, et une importante. Une qui, bien qu’elle ne rassemble pas toutes les mentalités sur son origine même — la hausse ou pas la hausse — peut désormais les rassembler sur un même point commun : que souhaitons-nous pour le Québec de demain ? Parce rien n’est plus sûr que le Québec de demain est celui que l’on brime, baffe, bat, asperge et fiche ce soir, à grands coups d’arrestations arbitraires et barbares, de la part de forces de l’ordre purement impulsives devant le chaos légitime d’une minorité majeure dont la patience a atteint ses limites. Car non, il n’y a pas que la patience du Montréalais insomniaque caché dans la tourelle de sa demeure sur Docteur-Penfield qui peut être éprouvée.

Justement, plusieurs citoyens des classes moyenne et supérieure, concernées peu ou proue par la dite hausse, rongés par la précarité imaginaire de son petit bonheur, sont quant à eux en scotomisation sur un temps rare, et doivent comprendre que la hausse n’est que la pointe de l’iceberg ; un iceberg hypothétique qui ne tient qu’à ceci qu’une majorité d’individus ouvrent la porte UNE fois au fascisme le plus subtil.

Les sondages du Journal de Montréal, et le très intéressant article d’humeur de Jean-Marc Léger du Journal de Québec intitulé Une loi qui divise, instruit le lectorat que son Québec échantillonné est plusieurs choses, dont notamment : en colère, écoeuré des manifs, de la violence, enragé par la radicalité de la loi spéciale, fataliste aussi devant son éventuelle efficacité, découragé par tous les chefs de tous les partis, ainsi que par l’incompétence du gouvernement Charest, préfère les associations étudiantes plus modérées dans leurs discours, s’attend à ce que le gouvernement se remette à table avec les étudiants pour poursuivre les négociations, et pratique à temps perdu le fil-de-ferrisme politique — une conclusion privée.

Victor Hugo disait : « On ne se compose pas plus une sagesse en introduisant dans sa pensée les divers résidus de toutes les philosophies humaines qu’on ne se ferait une santé en avalant tous les fonds de bouteille d’une vieille pharmacie. »

Vrai. Vrai aussi qu’avant les prochaines élections, il faudrait se faire une idée. Il faudrait, en bon québécois, se brancher, et encore et toujours envisager l’élection du "moins pire". Je suggère en ce sens — on critique les grands-parleurs petits-faiseurs ces temps-ci, alors je suggère, je suggère — le choix d’un projet de société par le biais du choix d’un chef d’État. Je suggère que le Québec sache reconnaître que ce glissement ex-centré est une grave incartade, et suit la direction que le Québec a précisément, et massivement, décidé de ne pas prendre en rejetant Harper aux dernières élections.

Je suggère que le Québec ne se laisse pas faire. Je suggère que le Québec se tienne debout, sans hésitation. Je suggère que le Québec soit fier, et qu’à défaut d’être prêt à dire OUI, il sache à tout le moins dire NON.

— Xavier Dolan, vendredi le 25 mai 2012

About these ads

458 Commentaires

Classé dans Uncategorized

458 réponses à “NUL N’EST PROPHÈTE EN SON PAYS (mais je vous écris de France)

  1. Patrick

    Quoi rajouter?

    Xavier, votre regard est rafraîchissant. Merci. Tout simplement.

  2. hum salut Xavier daccord avec toi j’ai vu ta réponse à herby. moreau a camne pourquoi son emmision direct V super beaucoup rêvé les études terminés la réalité plusieurs travaille à distance ou on quitter le Québec discrètement on cest. déjà parler 5 minutes à l extérieure de la cinémateque ils y a 2 ans tu est un homme bon moi je ne suis pas un sympathisants de annonymus regarde ce vidéo youtube de mercredi bonne fin de semaine Xavier !!!

  3. Dominic

    WoW, vraiment un très beau texte et surtout, aussi terrible que cela puisse être, VRAI!

  4. anon

    Salut, j’aimerais seulement signaler une petite fôte. SVP, détruire ce message aprés sa lecture. merci. 3ième paragraphe :: " En effet, le pauvre Frémaux ne m’aurait ****pos*er** (é)*** aucune question avant d’épingler à son col ce symbole et de l’afficher à la presse internationale? "

  5. Tellement bien dit ! Merci d’avoir pris votre temps!!!! Mme Maréchal a toujours fait des commentaires illogiques, c’est pas nouveau! Mais le succès la rend encore plus prétentieuse!!! Ce n’est pas le cas de tous nos artistes, HEUREUSEMENT!

  6. Monsieur Dolan, je vous adore. Votre texte est une représentation parfaite (et terriblement agréable à lire) de ce Québécois debout dont me sens la compatriote. Merci!

  7. Cher Xavier,

    Cela m’a pris du temps, il y a quelques années, à faire le lien entre le jeune ado escogriffe, presqu’hyperactif, fils de Manu, qui soulevait la poussière les dimanches après-midi d’été dans la cour de mes amies Suzie et Magda. J’ai vu et apprécié tes films. Mais comme tu le sais mieux que moi, la polysémie de l’image laisse place à toutes sortes de lectures du propos du réalisateur. Qui est la personne derrière la caméra ? Que pense-t-elle exactement ? Il est, je crois, essentiel d’ailleurs, que nous ne sachions pas au juste.

    Dans ton texte d’aujourd’hui, que tu rabroues Madame Maréchal me semble bien accessoire. Le fond est, par contre, d’une grandeur et d’une générosité extraordinaires, tant en faveur de l’idéal démocratique que du cinéma.

    Qui se rappelle que Falardeau a notamment vendu des T-shirts dans la rue pour financer son film sur les Patriotes ? Qui connait l’extrême précarité, à la limite de l’inhumanité, dans laquelle vivent plusieurs documentaristes? À un moment de l’histoire où le présent et l’avenir de notre civilisation se jouent en tout premier lieu dans les images en mouvement, qu’un réalisateur de ta stature ouvre ainsi ses états financiers sur la place publique mondialisée, relève du plus haut et du plus noble courage !

    Héroïque, dans son sens le plus profond et le plus vrai.

    Mes amitiés à toi et au clan Tadros,

    Réjean Gaudreau

  8. Johanne Mailloux

    Je suis fière de la jeunesse qui se tient debout. La plus grande liberté est celle de la libre d’expression face à ses choix. Je n’avais jamais entendu parlé de toi jusqu’à tout récemment, je n’ai pas vu tes films mais je sens une sincérité et une spontanéité naturel qui m’émeut. C’est ce que les chroniqueurs opportunistes de bas niveau n’ont pas. Par ailleurs tous ces journalistes avec un intellectuel à rabais, ne parle que pour leur intérêt ($$$$) et non pour celle de la collectivité. Leurs persiflages sans profondeur sont que dérisoire.

    Nouvelle admiratrice
    Tu ma fais ma journée

  9. Bonjour Xavier,

    D’abord, félicitations pour ta prise de parole, celle d’aujourd’hui, comme celle de tes films. Tu fais preuve d’une profondeur de réflexion qui t’honore.

    Sauf, dans ce texte, à un endroit: lorsque tu réfères à "l’idée que certaines personnes de sa génération, et plusieurs générations confondues à bien y penser" se font du mouvement social des dernières semaines.

    On n’est pas ici, je crois, dans un conflit générationnel parfaitement tranché. Isabelle Maréchal et moi avons, à quelques mois ou années près, le même âge. Pourtant, rien (ou presque) ne nous relie (idéologiquement parlant). Je vois à tous les jours des grands-parents qui tapent sur des casseroles!

    Pour ma part, j’ai déjà été plutôt à gauche. Par la suite, j’ai été plutôt à droite. Aujourd’hui ce que je constate c’est qu’en vieillissant, mes idées se raffinant (je crois et j’espère!), je peux être pour l’accroissement du financement universitaire et la réduction du financement de certaines autres activités gouvernementales.

    Anyway, mon message est le suivant: si on ne veut pas les Isabelle Maréchal de ce monde mettent tous les étudiants (ou est-ce tous les jeunes?) dans le même panier, il ne faut pas que tu le fasses à ceux des autres générations.

    Non?

  10. Anne-Marie Nault

    Wow. Je suis sans mot. Mille fois bravo pour ce texte éclairé! J’espère qu’on vous recroisera dans la rue à votre retour, le Québec s’est enflammé lors des derniers jours. Nous ne savons pas encore quels seront les résultats mais c’est beau, tellement beau. Et nécessaire.

  11. Denise Jacques

    Bravo Xavier !

  12. Nicolas Côté

    Merci beaucoup Xavier, wow, merci. Mille fois merci!!!

  13. Michel Fullum.

    Bravo ! Simplement bravo !

  14. Romain

    Bravo pour cette réponse intelligente. Il n’y a pas autre chose à dire.

  15. clerval4

    Excellente réponse, Bravo!

  16. Alexandre

    <>
    C’est bien l’impression que j’ai de ce soulèvement, la hausse n’est qu’un prétexte pour servir les intérêts souverainistes

  17. Max Power

    BRAVO !!!!!

  18. Pierre Longpre

    Bravo m’sieur Dolan.

    J’ai confiance en vous et à la jeunesse pour refaire ce Québec dont tout le monde a besoin.

    Bonne continuation.

  19. cbo9999

    merveilleux texte….Bravo et encore bravo M.Dolan….qu’à défaut de dire oui, que l’on sache dire non….

  20. Claudine Paillé

    Magnifique, Merci Monsieur Dolan! "kin toé"!

  21. Je suis sans mots tellement les vôtres sont beaux …

  22. Excellente réponse a ces columnists vendus a d’autres intérêts comme le reste de nos élites (une grande majorité du moins)

    Je suis un capitaliste pour les affaires mais je suis plûtot à gauche pour beaucoup de politiques sociales, je crois que partager la richesse est bien. Il a été prouvé que les sociétés plus justes sont plus heureuses et paisibles (comme mon Québec d’il n’y a pas si longtemps.)

    Je respecte vos convictions séparatistes mais je ne les partegerai jamais pour plusieurs raisons qui ne sont pas importantes dans ce contexte.

    Alors, pour quel parti je vote dans les prochaines élections si je suis un fédéraliste de gauche qui veux une société meilleure? Au début, je croyais (si peu) que François Legault et la CAQ pourrait remplir ce role, n’était il pas au PQ avant, donc comfortable avec une certaine sociale démocratie? Et bien, j’ai très vite déchanté et ne pourrais jamais voter pour ces gens là.

    Il est bien là le drame, je suis sur qu’il y a plusieurs personnes qui voterait pour un parti centriste-gauche fédéraliste (ou qui dit qu’ils ne parleront pas de ce dossier pour X années du moins), axé sur l’économie, la société et une certain vision à long terme…

    Si le NDP avait une aile provinciale, les choses deviendrait très intéressante. Aussi, je rève (et je ne le souhaite pas nécessairement, je le répète, je respecte les souverainistes) mais si le PQ faisait un moratoire :) sr l’indépendance, il rentre gouvernement majoritaire demain matin!

    Merci de nous représenter si bien à l’étranger, et de partager vos convictions avec nous!

    JF Prieur

  23. André Desmarais

    bien dit et bien articuler bravo m .Dolan

  24. Bravo de ne pas vous laisser intimider par les propos outranciers, voire grossiers de madame Maréchale qui casse du sucre sur le dos des jeunes et des étudiants en y ajoutant une bonne dose de mépris et de haine.

    Merci avec vos paroles de donner une voix – par votre célébrité – à tous ces sans-voix, qu’une droite qui a tout eu cuit dans le bec, regarde avec condescendance.

  25. Denise G.

    Quel beau texte. Quel magnifique jeunesse. Bravo!!!! (d’une baby-boomer de 61 ans, fière de ses jeunes qui osent!)

  26. Jacques Anthime

    Vous êtes allé chez Maréchal, à Radio Mononc? Dieu du ciel! L’image qui me vient en tête est celle d’un pur-sang dans l’enclos des bourriques et des canassons. Face aux question tendancieuses sur la thématique de l’homosexualité dans vos film, vous auriez dû lui réserver le traitement que Jacques Vergès a servi à Richard Martineau, cet autre «chroniqueux» racoleur et populacier, toujours perché sur le plus bas commun dénominateur. Continuez de faire des films. Votre réussite enrichit notre fierté. Et si on vous offre du champagne et du caviar, bon Dieu! profitez-en.
    Bravo pour ce brûlot bien poivré. Vous avez du style. Et vous avez raison.

  27. Onyx Wallrock

    Dans les dents. Bravo!

  28. Je suis époustouflée devant tant de justesse! Devant tant de droiture. Tu n’a peut-être que 23 ans, mais tu es en train de changer le monde à ta façon. Pour cela Xavier, je te félicite et j’approuve!

  29. Gary

    Triste condescendance ! Triste arrogance ! Triste confiance ! Triste ignorance ! Cette manie et obsession à croire que ton instance poétique et ta pseudo culture littéraire puisse influencer et/ou affecter de êtres politisés, est à l’image de ta piètre connaissance de la vie ! Et oui, tu es jeune, trop jeune et le restera peut-être trop longtemps ! Tu perds ta crédibilité, tu perds ton âme et tu perds des appuis, tant importants pour alimenter un ego si souffrant ! Triste petit !

    • Gervais

      Mettons maintenant ce texte en votre direction, voir si vous aimerez:

      Triste condescendance ! Triste arrogance ! Triste manque de confiance ! Triste ignorance ! Cette manie et obsession à croire que ton instance poétique et ta pseudo culture littéraire puisse influencer et/ou affecter de êtres politisés, est à l’image de ta piètre connaissance de la vie ! Et oui, tu es vieux, trop vieux et le restera toute ta vie ! Tu perds ta crédibilité, tu perds ton âme et tu perds des appuis, tant importants pour alimenter un ego si souffrant ! Triste vieux !

      p.s. ça te va mieux!

    • Xavier, connaît certainement ces dictons:
      "Le chien aboie, la caravane passe".
      "On ne répond pas aux coups de pied de l’âne"

      CQFD

      p.s. réalises-tu à quel point, Gary-le-Triste, ton propre texte est présomptueux, suffisant, crâneur et ampoulé ? Probablement pas.
      Dieux que certains vieillissent mal…. quelle tristêeeessse.

  30. sylvie

    Yes Xavier! Tu ne fais pas que des bons films :) Chaque fois que je vois quelqu’un taper sur un chaudron avec un large sourire, que je vois les autres autour de lui/elle l’imiter ou l’applaudir, je me dis qu’Isabelle rate quelque chose de grand!

  31. Ericka

    C’est gigantesque. Bravo!

  32. Texte magistral d’un jeunôt de 23 ans avec lequel, du haut de mes 74 ans, je ne peux qu’être entièrement d’accord.

  33. Véronique

    Bravo Xavier :) Très touchant ton texte. Merci

  34. Bravo, pour avoir si bien exprimé ce que bien des personnes pensent et expriment en marchant et en tapant sur des casseroles!

  35. Th. Chouinard

    Et toc!
    Bien joué.

  36. elo

    Merci pour cet article et ne vous en faites pas trop pour l’opinion des Français face à la situation ici au Québec. Etant française ayant immigrée au Québec depuis 2 ans, je comprends parfaitement la révolte de ces étudiants mais aussi d’une partie de la société qui ne veut plus de ce monde qu’on lui propose. Je suis heureuse de ce qui se passe ici et aimerait qu’il en soit de même en France. Même si avec les dernières élections qu’il ya eu et celles qui s’en viennent, il y a comme une demande de changement de la part d’une partie des français. Espéront seulement que les changements attendus de la part de la classe politique se fassent…ceci est une autre histoire.
    Et pour revenir au conflit étudiant, nous avons nous aussi dû il y a quelques années, nous battre contre la privatisation de l’université et l’on nous a servi le même modèle nord américain que l’on sert présentement aux étudiants québecois. Nous avons réussi à faire en sorte que cela ne passe pas pour le moment. Alors, je ne pense pas que la France et les festivaliers de Cannes soient moqueurs ou aient honte pour le Québec, bien au contraire !
    Et quant au carré rouge et sa signification en Europe, il faut savoir que le communisme n’ait pas pour la plupart des Européens synonyme de sang versé ou autre. C’est en Nord Amérique que ce mot fait peur. Mais en France, du moins, le communisme représente seulement une idéologie et une autre façon de voir le monde, on y adhère ou non, mais tous les communistes ne sont pas vus comme des dictateurs.
    Bref, continuez à vous battre pour vos idées, et sachez qu’une partie de la France vous soutient et n’a pas honte de le faire.

  37. Dominic Roy

    Comment elle a pu partir d’une émission incroyable et intemporelle comme la fin du monde est à 7 heure, pour finir sa vie au journal de Québec comme chroniqueuse scatologiques et démagogiques.

    Xavier Dolan, je t’aime. Fait nous honte partout dans le monde avec tes trois films sélectionnés dans le plus prestigieux festival de movies de la planète et surtout ne cesse de nous faire honte avec ton carré rouge…

    • Dominic Roy

      Comment elle a pu partir d’une émission incroyable et intemporelle comme la fin du monde est à 7 heure, pour finir sa vie au journal de Québec comme chroniqueuse scatologique et démagogique.

      Xavier Dolan, je t’aime. Fait nous honte partout dans le monde avec tes trois films sélectionnés dans le plus prestigieux festival de movies de la planète et surtout ne cesse de nous faire honte avec ton carré rouge…

  38. amédé Ledoux

    vous êtes capable de dire NON mais vous ne l"entendez pas.
    dans vos propositions on entends toujours ON VEUT changer votre verbe et peut-être que cela pourrait fonctionner.
    Les enfants roi d’aujourd’hui et de demain vous n’avez pas fini de vous promener dans les rues. je suis content de rester en dehors de MTL.
    en ce qui me concerne vous pouvez tous allez chez le diable j’ai payé pour mes enfants et je les aie élevé, tandis que vous quand vous n’avez pas ce que vous voulez vous vous garocher à terre et pleurez comme de vrai bébé.
    Si votre couche est plaine, restez dedans. Ça vous va si bien.
    En passant tu as fait 2 films sans support gouvernementale donc tu es capable de te subventionner. C’est toi meme qui la écrit.
    Sans rancune.

  39. Le Refus Global concernant des arguments genre "mord la main nourricière de l’État" :

    "Tous, gens en place, aspirants en place, veulent bien nous gâter, si seulement nous consentions à ménager leurs possibilités de gauchissement par un dosage savant de nos activités."

    Quelle est l’opinion d’Isabelle Maréchal à propos de ce passage dans le Refus Global ?

  40. Lulu la Berlue

    S’ecouter ecrire a ce point sans se relire c’est ballot (…ne m’aurait pose,… me suis vu allonger,… , peu ou prou…). Et s’il est vrai que l’orthographe est une vanite, raison de plus.

  41. Sébastien

    Bien dit, et bon courage de tenir tête à ceux qui ont en parti nourrient ton film. Ahhhh c’est vrai ce n’est pas le gouvernement qui paie mais bien les impôts des gens. Donc merci de défendre tes idées et celles du marée humaine qui a défilée dans les rue de Montréal ;)

  42. Jeanne Séguin

    Merci de dire tout haut (et tout beau) ce que je pense tout laid.

  43. Bravo pour votre commentaire et malgré tout le mal profond que le premier intéressé subit encore est occulté par la voix de la rue . Je parle des universités de son rôle dans la société et de son mandat . Ce mandat , perpétuer notre connaissance culturelle, sociale et scientifique pour les générations à venir et à en faire l’étude . Ce rôle est complètement occulté par l’individualisme profond de nos bien pensants .

    Les étudiants ont le mérite d’être du coté des universités ou de son rôle premier et c’est a dire le besoin d’accéder a ce que nous somme comme peuple le plus ouvertement et librement possible .

    En ce qui me concerne Monsieur Dolan, vous êtes méritant et honorable .

  44. N. Tremblay

    Bon. Si la relève québécoise est comme vous, monsieur Dolan, j’abandonne… Après avoir lu votre réponse – on ne peut plus pédante, puis-je ajouter – à madame Maréchal, je comprends pourquoi nous ne serons toujours que "des p’tits Québecois". Triste, très triste.

    • Xavier Dolan

      C’est curieux à voir aller la relève j’aurais tendance à dire l’inverse.

    • N. Tremblay, tu vas abandonner quoi ?
      D’être un conservateur frileux ?
      Un Tea Partier Pea Soup ? (C’est quoi ça, le "Pea Party" ?)

      Par ailleurs, un p’tit Québécois c’est quoi ? Un jeune prodige qui pense et écrit la langue de Molière mieux qu’un Normalien de la rue d’Ulm? Qui prend le soin d’écrire dans un langage lumineux, imagé, cultivé, sincère et sensé, en répartie à une diva de banlieue qui ne sait plus si elle est juriste, coquette de podium, animatrice de ragots ou figure de proue du vaisseau fantôme du Capitaine Péladeau ?
      Donnez-moi Rima Elkouri cent fois plus que celle-là dont le narcissisme est de toute évidence trituré par les angoisses de l’âge, et qui se cherche autant une appartenance tardive qu’une pertinence improbable.
      Elle s’est dit que chier sur une étoile filante, ça te place forcément au-dessus de celle-ci. Bien mal t’en a pris, Z’abelle, et tu devrais méditer sur ce proverbe Chinois: "Plus le singe grimpe dans l’arbre, plus il montre son cul."
      Cul pour cul, je préfère celui de la relève.

      À bon entendeur, Miss Mis-érable et Mister Pea Party.

  45. Dominique

    Merci Xavier, merci pour tes mots, merci de les crier haut et fort. Ne change pas. Plus que jamais, je suis fière d’être québécoise.
    - Dominique, ancienne spé à Edphy ;)

  46. Beca

    J’ai bien hâte de voir quel vieux con va financer son prochain film et supporter ses causes à l’étranger…

  47. Loïc Yannick

    Très bon texte M. Dolan.

    Du rêve américain, "La belle Province" réalise, construit son rêve québécois.

  48. Manon

    "ne m’aurait poser" = ne m’aurait posé. Très bon commentaire. Plein de colère. Très bien écrit.

  49. Alexandre

    Preuve que, quand on a quelque chose à dire, qu’on se consacre à le dire, nul n’est nécessaire de préciser que la crise* n’est plus au sujet des droits de scolarité. En voici la preuve, l’humble exemple vous direz, mais qu’à cela ne tienne.

  50. Éric Chalifoux

    J’aime les mots. Quand ils sont choisis et recherchés, j’aime davantage. Plus encore quand ils sont agencés en phrases éloquentes. Quand les mots, les phrases et l’éloquence procurent des émotions, c’est bonbon. Merci pour cette lecture pralinée et inspirante.
    e.

  51. M. Monsieur

    Xavier, ton texte est lumineux et véhément. Beau, quoi…
    Il faut que dorénavant chaque pamphlet Maréchaliste, chaque brulot Martinéen, bref chaque gesticulation réactionnaire et racoleuse de l’empire trouve sur son chemin son écho inversé et porteur d’espérance.
    Ce n’est pas une révolution tranquille; c’est beaucoup mieux.
    C’est une révolution joyeuse.
    Vivement les casseroles sur la Croisette! ;^)

  52. magali r

    Magnifique!!! merci…

  53. Oh wow. Vlan dans les dents comme on dit. Plusieurs points sont vraiment très justes. Moi aussi, je suis financée par l’État à travers les bourses que je reçois pour continuer d’étudier. Ça ne m’empêche pas de penser.

    Et penser, consulter, calculer me permet de conclure que cette hausse n’a pas de lien avec l’économie, mais avec l’idéologie, que cette loi est ridicule et menaçante, que le Québec doit refuser le modèle néolibéral.

    J’étais très fière de voir vos carrés rouges à Cannes! Bravo!

  54. Alain

    Malheureusement, vous ne dites pas tout. Certains pays offrent en effet des cours gratuits dans les universités d’état, mais n’offrent pas assez de places pour tout le monde (21.5% des admissions au Brésil, les autres étant privées et payantes). En Finlande, les places sont carrément limitées: 23,000 admissions contre 63,000 demandes. Notre modèle est différent et, comme vous le suggérez, la prochaine élection peut servir à le changer. Mais d’ici là, bloquer un pont, lancer des bombes fumigènes dans le métro ou fracasser des vitrines, ça ne ressemble pas à un projet de société mais à simplement du vandalisme. Et ça se passait avant la loi 78. Mais ça, vous ne le dites pas non plus.

  55. Sylvia

    Bravo Xavier, et meme si je suis une bourgeoise de 47 ans , j appuie les etudiants, le peuple, et je manifeste avec eux. Et mon role d’autruche a pris fin, le jour ou "mes beaux jeunes" ont pris la rue et que c est a dénoncer qu on fait avancer les choses. Bravo !!!

  56. Alex Simon

    TOTALEMENT D’ACCORD AVEC XAVIER DOLAN. Désolé, Isabelle, mais tu t’est mis le pied dans la bouche en réagissant comme nos colonisés des années 60 qui disaient que Tremblay nous faisait honte avec sa pièce jouée à Paris. La lutte des étudiants pour une société juste, car c’est de cela qu’il s’agit, est plus qu’honorable, elle est fondamentale et doit être connue partout où il estpossible de le faire.

  57. Alan Yves Irvin

    Je plains toute personne donnant quelque valeur aux propos d’Isabelle Maréchal. Et pour le Journul de Québec en plus…Évidemment, tous ont droit à leur opinion fumigène…

  58. Cindo

    Bravo, et merci!

  59. bravo! elle le mérite depuis plus longtemps que ca. c est une affaire personnelle, elle a détruit 7 ans de ma vie avec un simple commentaire fait publiquement sur les ondes de TQS en 2005…triste histoire d un enfant leucémique que j ai accompagné jusqu’au dernier jours. j ai payer les funérailles de l enfant et on m as traiter de conjoint indigne publiquement.
    l enfant n était pas mien, mais mon cœur et mon amour pour l enfant ont parlé pour moi.
    cela fait de moi un conjoint indigne, comme prononcer par madame maréchal, sans me demander mon avis, mes motivations, etc.
    c est beau le journalisme!

    merci madame Maréchal

    mais surtout. merci Mr. Dolan d avoir pus lui dire, (de surcroit publiquement)votre façon de penser, de réagir a cette critique et en remettant cette prétentieuse a sa place.
    je vous dit merci en mon nom, et en celui de celui qui repose en paix, dans mon cœur et dans une campagne éloigné ou mon père (sacristain de la paroisse) veille a lui prodiguer les meilleurs soins de pelouse possible.

    vous représenter beaucoup pour plusieurs jeunes,
    félicitation et longue vie!

    Eric Fortin
    ami des enfants et ardents défenseurs des droits humains.

  60. PHILIPPE GAUTHIER

    wow—j’avoue que certain passage mon laissé avec plus de question que de réponses…faut dire que même avec un cours classique au collège français certain passages sont inexplicable …..

  61. Lucie Daoust

    Et vlan! Dans les dents! Bravo M. Dolan…en passant, j’ai 61 ans et je vous approuve à 100%.

  62. "En 2004 Isabelle Maréchal anime des forums régionaux sur le thème « Briller parmi les meilleurs » pour le compte du gouvernement du Québec, et du Ministère de la Culture, de la Communications de Line Beauchamp à l’époque. Ces animations d’Isabelle ont valu une polémique, car cette dernière touchait 2 000 $ par animation plus 2 000 $ pour un débriefing soit 4 000 $ par interventions. Soit la somme totale de 80 000 $ pour 20 interventions[10]."

  63. André Quenneville

    Un mot : Bravo!

  64. Monsieur, c’est ce qui s’appelle écraser une mouche avec un marteau!

  65. Dominique Charbonneau

    Je fais partie de ces personnes dont tu ne peux avoir souvenir et qui t’ont vu, tout petit, avec ton papa et ta famillle. Tu as grandi, nous avons vieilli. Un jour, j’ai réalisé que le petit Xavier était ce cinéaste qui tua sa maman. Je suis mère et d’emblée le titre m’assailllait, bien qu’en tant que personne "cultivée, bien élevée et capable de recul intellectuel" je saisissais ton intention. Et bien, s’il fallait tuer la mère pour grandir et être grand comme tu l’es dans ce texte, je considère dorénavant cette mort symbolique, non seulement comme un passage nécéssaire mais aussi comme un honneur. C’était un beau titre finalement. Merci en tant que citoyenne, mère et québécoise et ex-journaliste ulcérée par les opinioneux qui sévissent dans la profession.

  66. Parise

    Merci Xavier de ton intelligence à répondre à de pauvres personnes de ma génération qui ne comprennent rien ou se cachent pour ne voir la réalité qui nous entoure et qui blessera les générations à suivre. Ma génération (40 ans et plus) ne veut pas voir les problèmes qu’elle créée et jette le blâme continuellement sur les autres. J’admire notre jeunesse et sa fougue, et je continuerai à l’appuyer jusqu’au changement!

  67. Robert Ouimet

    BRAVO Mr Dolan
    C’ est exactement ce que j’attends des jeunes du Quebec…Mr Dolan est un jeune homme qui est capable de penser et de s’exprimer par lui-même et qui est dans la bonne voie,.Il faut arêter d’élire des imbéciles qui nous mangent la laine (notre argent) sur le dos..qui passent des lois insupportables avec le desaccord de la majorité..et la on pourrait continuer…Il faut vraiment se re-prendre en main et se sont par les jeunes qu’on va y arriver
    Felicitations
    Robert Ouimet

  68. T’es beau quand tu es indigné! De la même façon qu’un film avec des homos n’est pas un film homo, une manif avec des étudiants n’est pas nécessairement une manif étudiante. Le plus drôle, ce sont les figures paternalistes qui conseillent aux parents de soustraire leur enfants aux manifs contre la hausse. Em, certains étudiants sont eux-mêmes parents!

    Continue ton beau travail,
    Jean-Samuel du FliQr, front de libération et d’information queer de Rimouski.

  69. Genevieve

    Brillant! Quel bon embassadeur québécois vous faites à Cannes!

  70. La passion vibrante des correspondances d’antan.
    Fantastique!

  71. Hystérique

    Petites fautes: "En effet, le pauvre Frémaux ne m’aurait poser aucune question"; "que l’ont a mis à feu et à sang"

    • Xavier Dolan

      merci c’est corrigÉ!

      • Simone-Martine

        Ce fût un pur délice que de te lire…merci beaucoup

      • Pierre

        Le problême, c’est que tu écris pour te lire. Pas que ce que tu apportes ne sois pas vrai, au contraire, mais on s’y perd un peu pas mal!

        Vulgarise un peu svp, on va te le pardonnez :O)
        et tu vas rejoindre la masse, pour frapper encore plus fort!

      • Plutôt "peu ou prou", que "proue", sauf s’il s’agissait d’un acte manqué, et que vous vous voyiez bientôt la proue de notre bateau ivre…

      • Joe

        Xaxier Xavier Xavier!!!!!! WOW Belle lettre de en réponse à Mme.Maréchal …. :)

    • Je suis soufflée, tellement éloquent! Un bonbon à lire.
      merci

    • Guylaine

      Merci Monsieur Dolan, je vous déclare embassadeur et premier ministre du Québec. Mais, à vrai dire, je vous préfère comme vous êtes en ce moment. Ce n’est pas dû à tout le monde de s’exprimer comme vous le faites et vous le faites mieux que quiconque. Bravo !

    • Michel Therrien

      Simplement merci Monsieur Dolan. J’ai bientôt 54 ans et je marche dans le rue avec toutes les générations réunies pour ce combat stimulant.

    • DANIEL CHENAIL

      GÉNIAL,,,

    • flippin57

      Ne m’aurait posÉ aucune question non?!

    • Mon épouse: 81 ans, Moi: 85 ans. Nous portons le carré rouge tous les jours et avons participé à 7 manifestations à Montréal avec les étudiants et autres personnes présentes. Hélas nous habitons à 2 heures de Montréal et le carburant est très cher pour nous. Autrement nous y participerions plus souvant. . Nous avons vu les films de Xavier Dolan et aimons beaucoup ses derniers commentaires et réflexions.

  72. Garnotte

    Wow! Merci de votre appui et dit dans ses plus beaux atours. On sais très bien selon les derniers sondages que les gens âgés de plus de 35 ans sont des nombrils sur deux pattes qui traitent la jeunesse de bébé gâtés qui ont tout eu. J’aimerais qu’on fasse une enquête maintenant sur les étudaints verts et les gens qui ont plus de 35 ans, de quel milieu socioéconomique viennent-ils? Je ne serais pas du tout surprise d’apprendre qu’ils viennent de milieu aisé: ventre plein n’a point de rage!
    C’est vrai: pourquoi se battre pour 50 cents par jours alors que j’ai une BMW (qui sert de plus en plus à foncer dans les étudiants d’ailleurs, sans cupidité). La culture est dépendante de la société, la culture est au service de la société car elle sert à nous exprimer à travers elle et si elle ne doit pas bousculer les idées préconçues: à quoi peut-elle bien servir? Oui, la culture dépend souvent de la société, mais la société la laisse tomber en priorisant des domaines de droite. Pensez-vous vraiment que l’on voudra étudier en arts pour terminer son BAC dans l’indigence et la pauvreté, devant sa chemise à l’institution banquaire et ne pas être en mesure de financer ses projets? Beaucoup de gens croient que la culture est inutile…M. Harper et M. Charest sont de cet avis! Les départements des arts seront désormais représentatifs de la classe sociale d’élitistes. Qui voudra payer pour un luxe alors que nous devons survivre?

    • Pas tous;) Des "vieux" quarantenaires (assez aisés) comme moi se sentent plus près des revendications des étudiants que des contorsions politiques et comptables des bonzes du gouvernement ! Je connais même une grand-maman de 88 ans, belle-mère d’un éditorialiste de droite fort connu, qui partage nos positions !

    • Fred

      Attention… il y a beaucoup de gens de plus de 35 ans qui vous appuient… dont, sur mon divan, 2 personnes à l’aube de la quarantaine qui cumulent plus de 70 000$ de prêts étudiants à rembourser! beaucoup de profs de cégeps vous appuient, beaucoup de profs d’université et beaucoup d’universitaires qui paient pendant une, voire deux décennies le remboursement de leurs prêts étudiants et qui souhaitent un meilleur avenir pour notre jeunesse… qui souhaitent vous éviter un tel boulet à porter!

      • Fred

        Je précise que mon commentaire précédent s’adresse à Garnotte. Et ajoute WOW! une superbe réponse Monsieur Dolan!

    • Bourgeois

      Je généralise, tu généralises, il généralise, nous généralisons, vous généralisez , ils généralisent…Ça me choque! Ne pas mettre tout le monde dans le même panier s’il vous plaît!!! Une société où on ne classe pas les groupes dans des petites boîtes, est-ce possible?

    • J’ai peut-être plus de 35 ans (38) mais mon coeur en aura toujours 20! Probablement (voir surement) parce que je suis un artiste, pauvre et quand même heureux, continuellement émerveillé et stimulé par la création en général, incluant celle de la nature. Cette même nature qui est bafouée et ignorée par nos présents dirigeants, celle-là même qui est la source de notre existence et qui devrait recevoir tout notre amour et notre respect. Tout comme les arts, la culture, et en ce moment même les centaines de milliers d’êtres humains qui voudraient que l’accessibilité à la connaissance soit gratuite.
      Nos gouvernements n’ont aucun vrai respect de l’environnement, et par le fait même des êtres qui y vivent. "L’argent, c’est bien plus important!"

      La présente manifestation du mécontentement du peuple québécois n’est qu’un début. Il est grandement temps que les choses changent pour un québec, et un monde, plus équilibré et en santé.

      Merci Xavier pour cette expression articulée de ta pensée, en espérant que tu touche une corde sensible quelque part parmi des milliers d’endormis au billet vert.

    • Garnotte dixit :
      « . . . les gens âgés de plus de 35 ans sont des nombrils sur deux pattes qui traitent la jeunesse de bébé (sic) gâtés qui ont tout eu. . . .»

      Je m’excuse de vous le dire, mais je n’aime pas du tout votre commentaire ! Réfléchissez, car il peut meurtrir !

      J’aurai 74 ans en juin prochain, et hier soir, je marchais avec les étudiants !
      Votre généralisation est digne du texte de la Maréchal !
      Vous insultez entre autres cette vieille dame aux cheveux gris, en chaise roulante, que j’ai vue, fière, lors d’une marche . . .

      Vous devriez remercier TOUTES les personnes qui soutiennent ce mouvement si important, quel que soit leur âge.
      Et sachez que dans les années 60/70, j’étais déjà engagé à préparer un meilleur avenir pour VOUS !

      Nous n’avons sans doute pas les mêmes sources d’information. Regardez les manifs en direct à CUTV (Université Concordia). Vous constaterez qu’il n’y a pas que des jeunes . . . J’en ai vu de tous les âges, y compris ceux qui nous saluent du trottoir !

      J’enrage d’être mis dans un sac et jeté avec mépris ! Parce que, hélas, vous n’êtes pas le seul à tenir ce discours ! Quand vous aurez 60/70 ans j’espère que vous vous souviendrez de votre message et que vous aurez la chance que des plus jeunes s’occupent de vous ! Ce n’est pas parce que vous aimez la lettre de Xavier Dolan que ça vous rend plus intelligent, à ce que je vois !

      Ah ! Oui, et pardon . . .
      MONSIEUR Xavier Dolan, un million de BRAVOS à vous !

      Un plus de 35 ans !
      Sur ses 2 pattes, et à pied ! (pas de BMW)
      Ah ! Ces jeunes ! Faut les aider malgré eux ! ;)

      • Chantal

        Je partage mon cher Monsieur… merci pour votre comentaire et pour votre engagement !!!

      • Sonia Grenon

        Monsieur, j’ai aussi beaucoup plus de 30 ans et les gens de mon âge, de façon générale, me désolent et méritent, en général, qu’on les critiquent sans ménagement. Faut que ça bouge!

      • dufonduran

        Bien dit, Monsieur…Pourquoi vouloir en faire une affaire intergénérationnelle quand c`est politique. À qui sert ce propos…

      • Sabine

        Me belle-mère a 69 ans et arbore son carré rouge..mon père en a 65….il m’appui lorsque je vais aux manifs, je vous félicite pour votre réponse M. Jean!!! J’adore voir des poivre et sel..ou juste du sel parmis nous ;-)

    • @ Garnotte —- T’en as toute une catégorisation, cher Garnotte. As-tu lavé tes yeux le matin en te levant ? Fais-le, tu verras la multitude qui a plus de 35 ans et qui réagit en faveur de tout ce qui se passe. Arrête de jouer à l’autruche et sors ta tête du sable. Et je te retourne l’insulte, "ce n’est pas parce que toi tu as moins de 35 ans que tu es le nombril du monde". J’ai 63 et je suis actif sur le net depuis le début du conflit en faveur des étudiantEs et contre la loi 78. Alors arrête de te défouler sur ceux et celles qui supportent la cause, toute catégorie, toute classe et tout âge confondues. Je t’invite d’ailleurs à venir voter sur ma page "Amnistie des personnes mises à l’amende au Québec"

    • olivier

      Monsieur Garnotte,

      Juste un petit retour historique sur ma génération ( les X, les gens autours de 35-45 ans). en 1990 lorsque je poursuivais mes études ( en photographie) les frais que je devais débourser étais ( en dollars constant) plus élevé que ceux que paierais un étudiants aujourd’hui après la hausse. A la sortie de l’école, contrairement a la génération montante, il n’y avais pas de job. Des gens avec des BACs travaillais comme commis d’épicerie. Les syndicats signais des clauses orphelins par solidarité pour les baby boomer mais certainement pas pour les jeunes de mon époque. L’avenir étais morose… pourtant lorsque je parles a mes amis et a ceux de ma génération je n’ais jamais entendu personne me dire que les frais de scolarité a l’époque leurs avais faire le choix de ne pas faire d’étude universitaire.

      Lorsque je vois les syndicats qui on mis ma génération de coté, financer les mouvement étudiants, je ne peu m’empêcher de penser qu’il ne le font pas pour le bien de tous mais dans leur propre intérêts. La majorité des étudiant en grève sont des étudiant en science humaine. Qui emplois des étudiants en science humaine selon vous? Le gouvernement et presque tout les employés du gouvernement sont syndiqué. Les syndicats actuellement ne font que former la jeunesse syndicale qui rejoindras leurs rang sous peu…

      Nous somme tous tanner de Charest pas besoin d’en rajouté mais avez vous votez la dernière fois? pour critiquer la démocratie il faut d’abord exercer votre droit de parole le plus fondamentale, celui de choisir qui vous représenteras. Si le peuples en venais a réélire Jean Charest ce seras sa la démocratie que sa vous plaise ou non. Vous pourrez alors vous dire que vous vivez parmi un peuples de connard et allez vive sur le bord de la Mer Rouge et siroté une bière la où ce regroupe tant de grande démocratie. Mais ce n’ais pas en démonisant les gens qui ne sont pas de votre avis que notre société deviendras un lieu d’échange d’idée qui serons a la source même de sa transformation.

    • Line Lafleur

      Votre commentaire Garnotte est bien dans son ensemble… mais de dire que les gens âgés de plus de 35 ans… vous auriez dû réfléchir avant d’écrire cela… j’ai 58 ans et je suis avec les jeunes "dans la rue" et j’en ai vu beaucoup de plus de 35 ans et de tous les couches de la société.

      Toujours faire attention à la généralisation.

      • Vincent Lassonde

        Et à l’inverse, du haut de mes 20 ans, j’ai entrevu parmi la classe estudiantine qui compose nos cégeps et universités, plusieurs sommités de l’individualisme crasse et de l’égocentrisme intellectuel digne des plus grands dictateurs.
        Sur ce, je vous souhaite une très bonne journée.

      • Pierre

        Moi je dirais, la génération des enfants nés en 70…mais ils ont été élevé par des parents nés en 50 ;O)

      • Francois

        Si c’est pas malheureux. VOus faites partie de la rébellion récréative. Vous aves pas de vie ou quoi?? Les opprimés caviar . COme on

      • Gervais

        Préjugés et jalousie! Vous avez mal compris cher monsieur et c’est peut-être mieux ainsi…mais qu’est-ce que je fais à répondre ici??????

    • Guylaine

      Tu devrais t’excuser Garnotte… J’avais à peine 18 ans que j’étais de la première bataille référendaire pour construire un pays que l’on voulait à notre image… belle, bonne et juste pour tout le monde. Les gens de plus de 35 ans ont fait les batailles de leur génération. Désolée si je ne suis plus étudiante, bien que le débat ait largement débordé de ce cadre.

      J’ai maintenant 53 ans, je vis dans la pauvreté parce qu’avec mes 25 d’expérience sur le marché du travail, je n’ai plus le « gabarit » avec mes 50 lbs de surpoids pour être embauchée auprès de diverses directions de diverses entreprises (parce que je ne peux pas me payer la bouffe saine que je devrais manger).

      Encore une fois, oui, il y aura, éventuellement des élections au Québec et comme le disait Monsieur Dolan, on devra voter pour le moins pire… Ha, comme c’est tentant d’aller voter. Mais parce que c’est mon devoir de citoyenne, je voterai pour le/la moins pire.

      Si y a un choc des générations… t’es en train de prouver que c’est toi le pare-choc qui frappe dans le tas.

    • Biscuit

      Écoutes le jeune, payer des frais de scolarités est loin d’être la première difficulté que va rencontrer un artiste en Arts Visuels dans sa vie. Les Arts Visuels sont l’enfant pauvre de la culture. Il est presque impossible d’en vivre et le salaire moyen dans cette profession est de 12 000$/an (dans des emplois non reliés au domaine d’études). Il y a beaucoup de dépenses que l’artiste paie de sa poche: loyer de l’atelier, matériaux, outils, frais de transport des oeuvres, entreposage, billets d’avion, etc. Si un artiste n’est même pas capable de payer ses études je vais leur donner ce conseil: Oubliez ça, vous ne vous en sortirez jamais dans ce domaine, car vous n’êtes pas assez débrouillards.

    • Jay

      Je fais parti de votre catégorie de gens de 35 ans et moins ma chère Garnotte et je suis du côté du carré vert ! Mais je dois défaire vos illusions car non, je ne suis pas d’un milieu fortuné ! Ma mère est monoparentale, a 3 enfants et a travaillé à un salaire peu élevé toute sa vie ! Et pourtant, je ne me placerai jamais de votre côté ! En revanche, j’ai beaucoup de connaissances très fortunés qui sont de votre côté et qui roulent en Jaguar et en Mustang décapotable. Alors, votre enquête ne tiendrait pas debout ;)

  73. Claude Paradis

    Et pan dans les dents!

  74. Line Lafleur

    Wow Juste WOWWWW

  75. Langevin Bérénice

    Bravo Monsieur Dolan, j’ai confiance à mon peuple je suis fière de le jeunesse étudiante et je me sens rassuré sur notre avenir commun.

    • Danielle

      Idem. Ce conflit stimule l’éveil des consciences sociales et le goût de se réapproprier la politique. Il y a de quoi être fiers. Vive la jeunesse qui se tient debout et désire bâtir le Québec d’aujourd’hui et de demain!

  76. ceci n’est plus une grêve, avec nos étudiants, nous avons rejoint un mouvement international qui vise la libération d’un peuple opprimé et gazé depuis 50 ans.

    Merci d’avoir écrit, merci à tous ceux qui ont le courage de s’exprimer devant les membres de leurs familles, ceux qui ridiculisent notre mouvement,

    Merci de dire tout haut ce qu’on pense même si notre opinion n’attire que le mépris des babyboomers ainsi que de leurs enfants qui ne questionnent pas les croyances de leurs parents.

    Je me suis levée et ai dénoncé tout haut le statut quo, l’ignorance, la naivetée, la petitesse d’esprit dans ma famille. J’ai mangé plus d’une taloche, mais mon intégrité elle, n’est pas blessée.

    J’ai confiance en nous!

    • Pas tous les babyboomers méprisent le mouvement étudiant. Il y en a qui jouent de la casserole et qui sont contents de voir des jeunes passionnés pour un débat de société sortir dans la rue. Merci. Il était temps.

    • Bernard Dionne

      Nous sommes un peuple opprimé et gazé, vraiment? Votre opinion attire le mépris des babyboomers? C’est peut-être parce que votre opinion est démagogique, exagérée, ridicule et totalement surréaliste?

    • Reine Degarie

      Wow! J’ai 68 ans et je suis très heureuse de vivre ce changement de notre démocratie et de notre société. Bravo aux jeunes qui ont sauté sur la goutte qui a fait déborder le vase de la marchandisation de tout ce qui existe dans notre société! OK?
      Bien d’accord, aussi, qu’une masse critique de vieux schnouks sont des bourgeois encrottés… MAIS PAS TOUS! OK? ;-)

    • Gaston rivest

      Salut Marie Chantale. Cent pour cent d’accord avec toi et j’appuie la lutte que mènent les jeunes et les moins jeunes que je vois défiler dans les rues depuis + de 100 jours. Toute fois, du haut de mes 67 ans et fort de l’expérience des luttes que j’ai menées, Je te rappelle que l’antagonisme de classe, ca se passe entre les gros et les petits et pas entre les vieux pauvres et les jeunes pauvres. Ca fait bien l’affaire des pleins d’antagoniser entre eux les groupes qui contestent. Ce n’est pas l’age qui nous divise mais les idées qui nous unissent. Faut pas lacher.

    • Ginette René

      J’aurai bientôt 64 ans et donc je suis de la génération des babyboomers. Je me suis retirée du marché du travail pendant 12 ans pour m’occuper à temps plein de l’éducation de mes 3 fils. Mon mari avait un bon salaire de sorte que nos enfants ne pouvaient avoir un prêt gouvernemental pour leurs études. Je suis retournée aux études, puis sur le marché du travail à 40 ans, pour offrir à mes fils une instruction de qualité et leur permettre d’étudier, sans avoir à travailler en parallèle. Aujourd’hui ces 3 diplômés universitaires sur le marché du travail et leurs parents retraités, s’indignent de la façon méprisante dont le gouvernement traite les citoyens de tous âges et font aussi du tintamarre pour dire qu’ils en ont marre de la CORRUPTION, de la MAUVAISE GESTION DES DENIERS PUBLICS et du BÂILLON. Hé oui, même des biens nantis et des boomers ont une conscience sociale et osent l’exprimer

    • Pierre

      BRAVO, les journalistes font du Allo vedette avec ça. On ne fait que parler des flics, des marcheurs mais jamais du pourquoi… Ça fait plus d’un mois, chaque soir et aucun journaliste ne fait allusion à ce que la population demande la démission de Jean Charest et sa dictature camouflée. Je ne me considère pas plus ni moins intelligent que la moyenne, mais il me semble que ça ne peut pas être plus évident… C’est la pègre qui est au commande et il est temps que ça cesse, pour nous et pour nos enfants et petits enfants…

    • Francois

      "ceci n’est plus une grêve, avec nos étudiants, nous avons rejoint un mouvement international qui vise la libération d’un peuple opprimé et gazé depuis 50 ans."

      Vraiement? Et vous allez remplacer l’oppression par quoi au juste??. C’est cela qui me fait suer. On déplore, on est oppressé, on fesse sur des chaudrons, et finalement on propose rien. Possiblement que votre famille essaie de de vous faire comprendre le gros bon sens. Comme un de mes patrons pré-boomer disait: si ta fille est la seule à avoir la bonne chorégraphie dans un corps de majorettes, peut-être que c’est elle qui a un problème!
      M. Dolan , comme le reste de sa génération , supporte mal la critique. Ca va lui passer.

    • sylvie l drapeau

      Une baby Boomer d’accord avec vous!

  77. Christiane Gauthier

    Tous ces chroniqueurs à la petite semaine et autres criticules de droite qui déchirent leur chemise pour la liberté, en fait, défendent LEUR droit d’avoir des opinions mais en vérité, ils détestent la vraie démocratie qui permet à TOUS de s’exprimer. C’est un peu comme si, ayant la vague conscience de l’arbitraire non réfléchi de leurs petites régurgitations quotidiennes, ils exigeaient qu’on prenne leurs préjugés pour des idées et leurs intérêts pour des convictions. La maréchal, le martineau, la bombardier, on commence à en avoir plein la casserole et ils commencent à s’en rendre compte. Le mépris n’aura qu’un temps, de l’air, de l’air! En passant, voilà une réplique faite au martineau, cruelle et pleine de vérité.

    http://consdep.info/blog/dix-theses-sur-martineau/

  78. Rien à ajouter
    Sauf peut-être une chanson:

    - Dans ma rue rubescente –

    Je reviens d’un brasier
    Où les petits gens dansent
    Tous en érubescence
    Parmi les va-nu-pieds

    Je reviens de là-bas
    Où se buttent nos droits
    Écoute la ville qui gronde
    De ses ruelles immondes

    Les échos de la nuit glacialement fiévreuse
    Me confient qu’il s’agit de ta dernière heure

    Dehors les cloches sonnent
    Des casseroles à la tonne
    Quelques mots orduriers
    Enflamme la foulée

    Je reviens d’une rue
    Engorgé de colère
    Je ne crains pas la guerre
    Ripostons à main nue

    J’ai entaché de rouge mon drapeau en berne
    Et je serai ventouse au-delà de mes cernes

    J’ai entaché de rouge mon drapeau en berne
    Et je serai ventouse jusqu’à ce qu’ils se prosternent

    Je reviens d’un pays
    Atteignant tous les ports
    Son lys n’a pas flétri
    Un bourgeon vient d’éclore

    L’histoire n’est pas finie
    Notre peuple sera fort
    Il restera uni
    Jusqu’à la pointe du nord

    J’ai entaché de rouge mon drapeau en berne
    Et je serai ventouse au-delà de mes cernes

    J’ai entaché de rouge mon drapeau en berne
    Et je serai ventouse jusqu’à ce qu’ils se prosternent

    N.T.

    N.

  79. Guillermo Pieli

    MERCI M. DOLAN, J’ai 56 ans, prof au CÉGÉP et argentin d’origine mais québécois dans l’âme. Qu’un jeune de 23 ans puisse s’exprimer comme vous le faites me rempli de joie et d’espoir dans notre société. Ceux qui font partie de celle qu’on appelle la génération X ont complétement démissionné de leur rôle de rénovateurs de la société et ils ne peuvent pas accepter que vous repreniez le flambeau propre à la jeunesse… Étant un révolté de tous les jours, je commençais à me sentir seule… MERCI!

    • Gilles

      "Ceux qui font partie de celle qu’on appelle la génération X ont complétement démissionné de leur rôle de rénovateurs"

      Tu ne peux pas démissionner quand tu n’as jamais été embauché au départ, la génération X c’est la génération du divorce.

    • J ai bientot 45 ans et de t entendre d exprimer est de la pure poésie, quelle est bonne l odeur du changement, ca sent tellement bon, je suis tellement fiere des étudiants et de leur courage que j en suis émue, il est temps, j ai le privilege de voir ce mouvement grandir, petit est finalement expirer et grand prend enfin sa place et il etait grand temps, xoxo chantal.

    • Oniric

      Il y a des exceptions, quant aux X: j’aurai bientôt 44 ans, plus X que X, pris entre 2 générations, l’une qui a tout pris et l’autre qui prend le monde et le prend maintenant (mais autrement…) et je suis heureux de pouvoir enfin élever ma voix et la joindre une croissante minorité qui elle, contrairement à la mienne, ne se sera pas laissée écraser. Les X qui s’en sont sortis ont, c’est vrais, pas mal de je-m’en-foutisme et peu de coeur pour le reste de la société, mais le plus désolant, c’est que les X qui ne s’en sont pas sorti, dont plusieurs de mes amis, amers, n’ont pas beaucoup plus d’empathie pour le mouvement actuel; nous les X sommes véritablement une génération perdue, c’est mon opinion. Les quelques surnageurs dont je suis essaient tardivement de participer à une vie dont ils ont été exclus. Bravo pour votre révolte quotidienne M, Pieli, elle rejoint la mienne; bravo pour votre texte Xavier Dolan, nous avons besoin de guerriers des mots! Le courage de dire non est aussi important que le courage de dire oui; n’avoir ni l’un ni l’autre serait la véritable tragédie.

  80. germain gonthier

    Pas nouveau tout ça, Michel Tremblay quand il a commencé à écrire en Québecois( je ne dis pas joual) combien de gens luisont tombés dessus, aujourd hui il est un ambassadeur de notre culture à travers le monde , qu’on l’aime ou pas

  81. Sérieusement!!!

    Ho que oui!! Bravo c’est exactement le fond de notre pensée!

  82. Gervais

    Bravo Xavier! J’admire beaucoup ce que tu fais, et encore plus avec cette lettre!!! Je pense que ceux qui réagisse comme Maréchal oublient le point fondamentale de cette "chicane de famille": CHAREST! Et pendant ce temps, la commission Charbonneau et le Plan Nord passe carrément dans le vide, et je crois sincèrement que c’était voulu ainsi!

    • Gervais

      p.s. j’ai répondu à son article:"Le syndrôme "Qu’est-ce que les autres vont en penser". au lieu d’écrire des choses comme ça, continue donc à nettoyer tes cadres de fenêtre avec un Q-Tips!" Elle avait parlé de sa phobie des bactéries à Dumon. Première fois que j’attaque personnellement quelqu’un depuis le début de cette manifestation.

  83. Bravo! Incisif et le mot juste pour tout : je suis un peu jaloux de la plume. J’ajoute : ce sont l’apathie et l’aplaventrisme qui saignent le Québec actuellement. Ce non-citoyen qui se tient debout dans son salon devant ceux qui se tiennent debout dans la rue. Quel courage! C’est pourtant lorsque l’on est à la dérive qu’il faut faire des vagues… Mais il n’y en aura toujours pour se plaindre que leurs vêtements sont trempés.

  84. Judith

    M. Dolan,

    Je crois qu’il est plus que temps que vous descendiez de votre piédestal pour enfin voir la véritable majorité silencieuse…car il est manifeste que votre mépris et vos propres préjugés vous empêchent de la voir, cette majorité silencieuse minoritaire.

    Vous savez de qui je parle?

    - Celle qui est bloquée sur le Pont Jacques-Cartier en plein heure de pointe et qui arrive en retard au travail, à la garderie, à l’école;
    - Celle qui est vandalisée sauvagement au nom du bien-être collectif;
    - Celle qui est prise en otage, et maintenue entre l’arbre et l’écorce;
    - Celle qui est empêchée de s’exprimer à coups de pompeuse rhétorique et de prétentieuses leçons de pseudo-progressisme;
    - Celle qui est empêchée d’étudier depuis 100 jours;
    - Celle que l’on intimide, qu’on menace, qu’on traite de salope, de bornée, d’égoïste;
    - Celle qui paiera pour tous les dommages causés, pour toute la sécurité exigée par cette gigantesque crise de bacon égocentrique et pour toutes les autres pertes financières et matérielles
    - Celle qui pense que toute cette récupération politique à saveur communisto-anarcho-souverainiste est stérile, lourde, statique, réactionnaire et inutile;
    - Celle qui s’extirpe chaque matin de sa vie pour aller gagner de quoi mettre un peu de beurre sur son pain et un peu lumière dans son petit bonheur précaire;
    - Celle qui fait à chaque année son rapport d’impôt, qui constate l’ampleur de la ponction dans ses poches, qui souvent doit envoyer à un État morbidement obèse de l’argent supplémentaire, avec intérêts capitalisés mensuellement parce ses poches n’ont pas été assez vidées au goût des tenants du bien-être collectif, et qui voit que cet argent sert à entretenir des parasites qui se vautrent dans l’utopie
    - Celle qui pense qu’elle se rendrait beaucoup plus utile à son prochain si on cessait de lui imposer une saignée monétaire bi-hebdomadaire qui ne sert qu’à permettre à ces mêmes parasites de la mépriser à coup de petite morale élitiste et bien-pensante
    - Celle qui ne vit pas dans le cocon confortable du glamour des petits fours et de l’éphémère et superficiel amour des foules, mais dans la recherche de l’anodine réalité du prosaïque duo « roastbeef-purée » et de l’amour durable et profond des siens
    - Celle qui a assez de considération pour les autres pour savoir que quand on reçoit, la moindre des choses c’est de dire merci et qui est convaincue que reçevoir pour ce qu’on fait est aussi valable que de reçevoir pour ce qu’on est
    - Celle est convaincue que l’humilité n’est pas synonyme d’aplaventrisme mais de noblesse humaine;
    - Celle qui au lieu d’utiliser son talent pour exposer ses névroses personnelles sur pellicule, préfère utiliser son talent pour se rendre réellement utile à la société;
    - Celle dont le seul rêve est de s’assurer que les siens soient simplement heureux;
    - Celle qui se couche dans son lit le soir, fatiguée mais tout de même satisfaite d’avoir eu une journée productive et utile
    - Celle qui a l’impression d’être, face à tout ce magma informe de revendications aussi variées que farfelues, comme ces parents qui ne sont appréciés par leurs ados que dans la mesure où ils ouvrent tout grand leur portefeuille pour leur permettre d’acheter «des marques », et qui malgré cela, n’ont même pas droit au moindre signe de reconnaissance et qui voire même, sont jugés…
    - Celle qui ne croit pas à tout ce discours teinté de démagogie, d’exagération, de prétention, d’outrecuidance et d’enflure verbale
    - Celle qui est parfaitement consciente que l’État n’est pas une créature désincarnée, mais qu’il n’existe que dans la seule et unique mesure où cette majorité silencieuse minoritaire le finance;
    - Celle qui n’a pas le privilège de bénéficier de l’écoute des médias, de vendre sa salade à la grand-messe du dimanche soir, celle qui n’a pas le charme de l’Anarchopanda, et le charisme manipulateur d’un Gabriel Nadeau-Dubois;
    - Celle qui par le biais de ce vol étatisé que sont les impôts, les taxes, les taxes sur les taxes, les droits de mutation, les permis et tutti quanti, permet au bout du compte de financer entres autres cette culture dont vous tirez votre gloire; celle à qui, malgré ce pillage étatisé pour entretenir cette culture, on demande encore de l’argent pour voir, acheter, écouter et toucher cet art; et pour ajouter à tout cela la traditionnelle cerise sur le sundae, celle que vous avez le culot de mépriser, de manière en apparence bien élégante, mais au fond honteusement grossière.

    Il est plus que temps que cette majorité silencieuse, névrosée et rongée par la précarité de son petit bonheur soit écoutée, considérée, respectée et entendue. Car sachez qu’elle est en colère, une colère sourde, profonde, la colère de ceux qui en ont marre qu’on se serve d’eux, qu’on les pille, qu’on les manipule, et qu’on les bouscule au nom du grand rêve d’une minorité déconnectée, insouciante et inconsciente.

    • Xavier Dolan

      - Celle qui a peur.

    • Xavier Dolan

      À vous lire vous êtes toute parfaite, Judith. Vous ne connaissez pas ma vie, et je ne connais pas la vôtre. Je vois bien que la plupart de vos points me visent ou évoquent votre humilité, votre modestie, votre honnêteté en comparaison à mon mépris, mon train de vie outrancier et ma bouche pleine de petits-fours. Mais vous manquez d’imagination. Nous avons tous ces points en commun. Je dis bien tous ces points. Si je suis sur un piédestal, vous ne vivez plus sur Terre à vous lire.

      • Gervais

        Je n’aurais pu avoir meilleur réponse!

      • Gervais

        Une autre qui met "eux" pour "je"!

      • Gervais

        et p.s. la majorité silencieuse, ce terme tiré tout droit des médias, est très silencieuse (comme la grenouille à grande gueule, il y en a pas beaucoup par ici), elle a bien appris sa leçon:"Ferme-là et subis!"

  85. Gabrielle

    Je t’aime Xavier Dolan.

  86. Reblogged this on Pousse Égal and commented:
    À lire ! Belle plume d’un gars qui a de l’oeil !

  87. Génial! … oui ce texte nous amène vraiment à réfléchir sur la question et non il ne faut jamais baisser les bras et s’applaventrir sur notre sort de pôvre petit québecois… ces adjectifs si souvent entendu et répété que ça nous colle toujours à la face… au moins Xavier, tu nous sors de ce moule de temps en temps!

    Merci!

  88. Karine Labelle

    Merci Xavier. Moi non plus je ne suis pas étudiante, je me sens pourtant très interpellée par le mouvement et je suis contente de voir qu’enfin les Québécois commencent à ouvrir leurs ailes. Ça prenait la fougue des jeunes, donc merci les jeunes.

    J’ai envie de te suggérer de lire Les Honneurs perdus de Katharina Blum et de t’informer sur l’histoire de l’exil d’Heinrich Böll et sur la mort de Rudy Dutschke en Allemagne.

    Merci

    K

  89. yvan brisson

    BRAVO XAVIER ,ON A BESOIN DE GENS COMME TOI POUR QUE LE QUEBEC S AFFIRMES AU DELA DES FRONTIERES.

  90. Merveilleux Kavier Dolan. Je suis une vieille femme qui a rencontré ses batailles et je suis fière présentement de notre jeunesse si bien articulée et bravo pour votre lettre.

  91. jacques lamonde

    Bravo Xavier

  92. Merci Xavier pour ton éloquence et ta patience envers l’incompréhension du drapeau que tu as porté pour nous tous à Canne. Je nous souhaite un Québec réunis et un Futur Érable!

  93. Marc Brunet

    Bravo Xavier, quelle verve. Magnifique réplique, je suis fier que tu sois Québecois. Nous devrions avoir plus de Xavier Dolan.

  94. Ma te le dire bien franchement toute ce conflit m’a fait réaliser une chose, le Québec à sérieusement besoin de se fumer un gros bat collectif afin de calmer le ponpon un peu.

    • SaCha

      Une réponse bourrée de fautes, irréfléchie et enfantile… Ce sont les gens comme vous qui font honte aux Québécois…

  95. Anne-Marie Giroux

    Wow!

  96. steve melanson

    Wow, Dolan ! Tu viens de me gagner. La culture, l’intelligence et le vocabulaire. Tu prouves par tes mots que cette jeunesse québécoise qui s’exprime en ces jours a une valeur encore inconnue et à laquelle il faut montrer le respect de ce qui peut naître demain comme une bouée de sauvetage. Merci. Bravo! Courage…

    • Gervais

      Même chose pour moi, avec cette lettre, j’appris beaucoup sur Xavier Dolan, et j’ai ce que j’ai vu!

  97. Lise

    Quel beau texte explicite et engagé. Merci Xavier de nous representer si bien

  98. Merci pour ce texte, la verbe est aussi bonne que l’analyse. Madame Maréchal est de la veille école, partisane du proverbe « Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt». La vérité, c’est que «Le monde appartient à ceux qui sont réveillés ! » et pour cela on peut dire que les casseroles et les carrés rouges sont du meilleur effet.

  99. Joelle St-Laurent

    J’abonde.
    Ahhhh Xavier, quand le feu te pogne au cul, c’est beau à voir!
    À lire pour tout ceux qui n’ont pas encore compris que le carré rouge est devenu bien plus qu’une vulgaire décoration étudiante indomptée: c’est le symbole qu’on ne supporte pas les choix des Libéraux. Avez-vous vu les marées de monde journalières dans les rues? C’est une marée de changement qui s’annonce. Alors parle, Marée, aux prochaines élections!

  100. François Tremblay

    Un beau texte pertinent Xavier. François, québécois du Saguenay.

  101. suzanne castoguay

    Un long texte……une réponse très courte. Un gros bravo! Il était temps que quelqu’un lui réponse

  102. Jean-Laurent Auger

    Comme j’étais heureux de lire ta réponse à Maréchal. Quand on a pas développé cette facilité à écrire, c’est jouissif de lire des propos comme les tiens. Et ça fait du bien.

    Merci beaucoup.

  103. Quand tu seras capable de faire un "bon"film sans mes impots,on verra.D’ici-la,farme donc ta maudite gueule!

  104. Louise Inkel

    Bravo monsieur Dolan et merci pour vos propos si justes. Je suis une mère de 60 ans et une citoyenne du Québec. Et quand je tintamarre à coups de casseroles avec mes voisins, je sens bien la rage envers un système social périmé mais aussi une ouverture au changement. Je vois autour de moi des gens de tous âges qui prennent, parfois récemment, conscience du besoin d’un nouveau paradigme de société. Et je tiens à saluer le courage de la nouvelle génération, dont vous êtes, qui semble décidée à entreprendre l’aventure. Après toutes ces années à vivre mes convictions, j’ai, enfin, un peu d’espoir.

    Louise Inkel

  105. Une véritable bouffée d’espoir pour le "vieux schnock" de 69 ans que je suis !

  106. Mélanie Riel

    Bravo Xavier! L’intelligence, l’empathie et la répartie n’a pas d’âge! À 17 ans, et TOUT LE MONDE LE SAIT, (surtout quelqu’un du milieu comme Maréchal) que sans l’appui d’aucun pallier de gouvernement, tu as fait un chef-d’oeuvre qui a ouvert la voie pour bien des gens, tu as été un exemple, une source d’inspiration autant pour les jeunes que les moins jeunes. À 23 ans, tu peux donner des leçons de conscience sociale à n’importe qui et J’ADORE "qu’à défaut d’être prêt à dire OUI, le Québec sache à tout le moins dire NON" Merci beaucoup!!

  107. Pingback: Xavier Dolan répond à l’article de Isabelle Maréchal “Le carré de la honte” « Le Vadrouilleur urbain / Arts visuels

  108. Que dire… Bravo Xavier, moi qui suis une femme de la génération de I.M., j’ai honte de ce que trop de personnes de ma génération pensent, et disent surtout, à propos de cette crise sociale que nous entamons. Personnellement, j’abonde dans le même sens que toi à presque tous les niveaux, même que je souhaiterais ajouter que toute cette situation, surréaliste aux yeux de plusieurs, pourrait bel et bien prendre tout son sens dans l’effervescence qu’elle engendre, dans la discussion qu’elle tente d’ouvrir entre les générations entre autres et dans les changements positifs que cela pourrait provoquer.
    J’ai lu quelque part cette semaine, et je résume ici, que les baby boomers avaient trop longtemps imposer leurs modèles sociétaires et qu’il était temps que ça change! TOUT À FAIT D’ACCORD. Bien sûr que ça va brasser d’la matière odorante! Les jeunes ont un discours différent, des outils différents, des objectifs différents de ceux qu’avaient (et qu’ont) mes parents (baby-boomers) et c’est tant mieux!
    Il faut encourager la vague de changement qui est en train de nous entrainer dans un nouveau courant, puissant et redoutable parce que très/trop différent, auquel trop de gens encore tentent de résister.
    Le changement fait peur, le changement nous sort de notre zone de confort. Avouons-le, le modèle que nous avons suivi et aspirer à devenir s’est avéré inefficace ou, du moins, ne l’est plus. Il ne convient pas aux nouvelles générations: c’est ce qu’il semble se dire à gauche et à droite.
    Je suis peut-être trop idéaliste et je crains même peut-être un peu simpliste dans mon raisonnement. Mais j’ai envie de céder place aux nouvelles idées et même prendre part à cette transformation créative et constructive que proposent les étudiants.
    J’aimerais accompagner, guider les jeunes dans ce processus. Je refuse de juger et condamner leurs aspirations parce qu’elles ne conviennent pas au schéma que nous avons toujours présumé être celui qui convient.
    Il existe trop de problèmes de toutes sortes partout au monde pour que nous ne nous remettions pas en question en tant que société.
    Voilà mon humble avis. Je m’incline devant ton discours Xavier et devant les revendications de ta génération. ET DE MA GÉNÉRATION, JE NE SUIS PAS SEULE À LE PENSER!

    Lâchez pas!

  109. Julie

    Merci de dire tout haut et tellement mieux ce que je pense tout bas.

  110. Pierre Laberge

    M. Dolan,
    Je trouve votre réponse extrêmement intelligente comme vous l’êtes tant, et à plusieurs égards rafraîchissante et originale. Et (je sais que vous attendez le «mais», ne vous inquiétez pas, il n’y en aura pas) je me demande simplement si vous voyez à quelque part dans le magma de nos chefs politiques et leurs organisations quelqu’un qui serait le chef d’État dont vous rêvez. Pour ma part, je ne le (la) vois point.

    • Xavier Dolan

      non
      c’est pourquoi je suggère de voter en envisageant un projet de société dsavantage qu’un chef d’état en soi. Il n’y en a pas, c’est vrai. Mais mieux vaut écavuer Charest que de remettre ça, honnêtement…

      • Gervais

        J"pourrais pas croire que on referait la même erreur, mais en même temps, j’ai bien peur que ce sera le cas, moi, je vote Québec Solidaire jusqu’à ce qu’il y en ait un mieux car présentement, ce n’est pas le cas…

      • Benjamin Bernier

        Personnellement, je trouve que Jean-Martin Aussant du parti Option nationale serait un choix intéressant, cela dit, toutes mes félicitations pour votre texte!

      • Lucie Daoust

        Tout à fait d’accord. Les débats seraient plus élevés, mais peu se donnent la peine d’étudier le programmes des partis.

      • Francois

        Voter pour qui au juste?? Pauline preimière?? Je vous suggére de faire un film là-dessus, tandis qu’elle est encore là. Faites vite, cela ne durera pas.

      • Lise Chouinard

        Je suis entièrement d’accord avec toi. Faut mettre un terme à sa dictature, sa corruption et tout ce qu’il véhicule comme valeurs. Mettons de l’avant les valeurs qui nous sont chères ici au Québec et qui ont toujours fait parti de notre culture. Stoppons l’exportation presque gratuite de nos richesses naturelles et ensembles batissons un Québec fier et respectueux de son peuple, un Québec qui exploite de façcon intelligente ses richesses naturelles, intellectuelles et humaines.
        Merci ! aux étudiants qui nos ont ouverts les yeux et qui nous donne non seulement l’exemple mais le goût de bâtir avec eux, ensembles un monde meilleur, un Québec où tout le monde fera sa juste part, riches, compagnies etc…un Québec libre, autonome et unique… à notre image et teinté de nos valeurs.

      • Donner les rennes à un parti c’est encore une fois remettre le problème à plus tard… Oui, voter en envisageant un projet de société. Mais, si dans votre comté aucun candidat ne répond à vos attentes, svp annulez vos vote ! Ne vous bouchez pas le nez ! On ne peut changer les choses, tout en gardant la même méhode. Un fort pourcentage d’annulation, voilà ce dont on a besoin.

      • marie

        Vous avez cent fois raison Xavier. Bon sens ,intelligence, réalisme, talentueux, exceptionnel. Je vous adore !

      • Thierry

        Amir Khadir et Jean-Martin Aussant ont de beaux projets. Le peuple n’a pas encore assez investi leurs formations pour faire de leurs projets un vrai projet de société digne de ce nom pour les Québecois, mais il y a beaucoup de potentiel en ces deux hommes d’État selon moi. Ne crois tu pas Xavier?

      • Xavier Dolan

        Oui. Mais je parlais de ce que révélaient les sondages ; aucun Chef d’état ne rassurerait vraiment, ou n’aurait la confiance, du Québécois moyen échantillonné par les sondages en question. En ce qui me concerne, j’aime beaucoup Amir Khadir.

    • Sylvain Lévesque

      Pourquoi il faut toujours la quête de l’être suprême, le leader, qui incarnerait sans faille notre rêve à tous ? C’est selon moi une des raisons de notre passivité politique.
      La voie, c’est le dynamisme de la collectivité, pas la perfection d’un individu.

      • le loup

        l’émir Khadir dépasse trop souvent les bornes à mon goût avec son anti-américanisme primaire, sa haîne des juifs et son prosélytisme islamique camouflé…. je suis outré
        vraiment dommage, parce que pour le reste il a plutôt de bonnes idées

  111. Merci pour la politique du texte.

  112. J’ai tellement lu l’article d’Isabelle Maréchal avec dégout, ta réponse me réconforte. Merci encore!

  113. Judith

    Oh là là… on aime pas se faire challenger du haut de son piédestal?

    • Xavier Dolan

      au contraire
      réveille

      • Gervais

        J’pense que tu n’as pas compris le texte, ou t’as pas aimé qu’on touche à ta Isabelle…

      • Jean-François L'enseignant

        Xavier, l’anesthésiant que notre gouvernement a utilisé est encore bien puissant chez certaines personnes. Le réveil ne se fait pas aussi bien que nous le souhaiterions, mais l’antidote se prépare lentement. C’est ton père, d’ailleurs, lors d’une session de studio où j’étais derrière la console, qui disait: "Patience, on va finir par l’avoir!" Alors, Xavier, cette Judith qui dort encore et qui parle de ton piédestal se réveillera avec un torticolis puisque visiblement elle ne te regarde pas du bon angle et lorsqu’elle sera éveillée, elle pourra constater toutes ses magnifiques choses qu’une société plus juste et équitable pourra lui offrir…

      • Judith

        Euh… désolée, je n’avais pas vu que vous aviez des problèmes avec votre blogue M. Dolan, car mon commentaire en attente de modération avait disparu, d’ou mon 2e commentaire… et re-euh… encore du mépris… pas très constructif…

    • Yves Ruffel

      je suis d’accord avec Xavier réveille Judith, tu dors au gaz comme on dit si bien en bon Québécois…

    • Mélanie Riel

      Premièrement un "garçon" qui fait un film reconnu internationalement par ses propres moyens avec des sujets comme les siens, faut vraiment pas savoir de quoi on parle quand on dit qu’il n’aime pas se faire challenger!!! Je dirais pas réveille, j’te dirait : éduques toi!! C’est quoi on aime pas se faire traiter d’ignorante de banlieue? Ta mère te l’as jamais dit de la fermer quand tu sais pas de quoi tu parles?

      • Patrice

        Alors si je comprend bien si on ne pense pas comme toi il faut se la fermer, merci pour ton ouverture d’esprit.

      • Judith

        Voir mon commentaire ci-haut Mlle Mélanie… ou alors, c’est vous qui n’aimez pas que votre aveuglement soit challengé? SVP, rendez à César ce qui revient à César et ayez confiance: M. Dolan est assez articulé, a plus que suffisamment de bagou et est assez intelligent pour se défendre seul, vous l’aurez constaté. Et oh, parce que je ne m’expose pas sur pellicule, parce je ne suis pas reçue sur les plateau télé, parce que je ne déambule pas sur les tapis rouges, je suis non-éduquée et, insulte suprême, "ignorante de banlieue"? Boooooohouuuu! Full genre comme style powerful comme argumentaire! Wow! Savez-vous c’est quoi le constat que tous les ignares et ignobles banlieusards névrosés font de toute cette comédie burlesque? Une minorité qui hurle a plus de pouvoir qu’une majorité qui s’échine… Allez potasser vos livres d’histoire, et pas seulement ceux d’histoire du Québec biaisés… Toutes et chacune des révolutions, partout dans le monde, toutes… elles ont toutes mené à des régimes totalitaires…toutes! Est-ce vraiment cela que vous voulez pour le Québec? C’est le Québec que vous voulez détruire dans toute la beauté et la jeunesse de votre exaltation?

      • Sylvain Lévesque

        Oh là là, les gros mots…
        Des sophismes à la pelle, y’a rien qui avance avec ce genre d’exposé (je parle de Mme Riel aussi bien que Mme Judith).
        Pour reprendre juste un argument de Mme Judith qui me fait réagir, car il est surexploité ces temps-ci : ainsi donc, les gens qui s’opposent à ce mouvement social seraient des gens qui travaillent fort, plus fort en tout cas que les contestataires. Pas sûr du tout (quoique je ne possède pas la Vérité). Je pourrais tout aussi bien suggérer que le confort nourrit l’indifférence et la crainte du changement, donc que ce sont les gens les plus enlisés dans le confort qui déprécient ce mouvement.
        De plus, c’est difficile de laisser croire que les partisans de ce mouvement manquent de culture ou d’idées, parce que ça fait plus de trois mois qu’ils battent à plate couture, sur ce terrain, les "penseurs" qui leur sont opposés.

    • François-Olivier Chené

      En réponse à votre message plus bas (je ne sais pas pourquoi je ne peux pas y répondre directement)
      Vous dites : "Toutes et chacune des révolutions, partout dans le monde, toutes… elles ont toutes mené à des régimes totalitaires…toutes!"

      Il n’y a rien de plus faux! Nos démocraties sont issues de toutes ces révolutions! La révolution anglaise a fini par mener au parlementarisme. La République française n’existerait pas sans la Révolution de 1789! La révolution américaine a mené à mené aussi à la démocratie. Même le Québec a connu sa Révolution tranquille, qui nous a permis de nous émanciper et d’atteindre une certaine égalité!
      Bien sûr, les chemins sont souvent sinueux. Cela a pris près de 100 ans à la démocratie française avant de s’installer de façon durable. Mais elle n’aurait jamais pu exister sans la Révolution.
      Aujourd’hui, ce que nous vivons, ce n’est pas une révolution – tout au plus une Révolution tranquille, 2e édition. Grâce aux jeunes étudiants, nous allons peut-être réformer le Québec, et justement nous éviter les horreurs d’une révolution sanglante qui serait notre avenir si nous nous embourbons dans l’immobilisme.

  114. Fidélie

    Wow! Puissant! Puissant et inspirant!
    Il est heureux de voir que même de l’autre coté de l’océan, vous soutenez toujours notre cause avec autant de fierté et que, contrairement à beaucoup trop d’autres, vous avez compris que le combat des étudiants n’est pas seulement un question d’argent. Non, nous semmons des graines de révolte, qui, nous l’espérons, finirons par germer et feront naître une révolution.
    Toutes mes félicitations, en passant, pour votre film Laurence Anyways, qui fut pour moi, comme tout les autres, une boulversante mais précieuse prise de conscience.
    Merci pour la force et l’inspiration que vous m’apportez.
    Fidélie, 13 ans

  115. Laurent Daigneault

    il n’est pas de bonne humeur parce qu,il c’est fait dire ces quatre véritées.
    Félicitation Isabelle

    • Xavier Dolan

      vérités*

      • Ana

        Et même:
        «il n’est pas de bonne humeur parce qu’il s’est* fait dire ses* quatre vérités*
        Félicitations* Isabelle»
        Allez les amis, on fait un effort. C’est tellement beau le français.

      • Nicolina

        Laurent Daigneault, vous devriez peut-être apprendre à écrire avant de faire de l’ironie banale et de bas étage au sujet de ceux qui vous dépassent.Voici vos erreurs: .. qu’il s’est (et non c’est) fait dire ses (et non ces) quatre vérités (et non véritées). Trois fautes en une ligne! Voilà pour celui qui croyait en savoir plus que les autres!

        Bravo M. Dolan pour votre excellent texte. Cela m’est très agréable et me remplit d’espoir de constater qu’il y a des jeunes gens comme vous au Québec, qui savent si bien écrire. Définitivement, vous avez plusieurs talents! Je vous souhaite du succès pour vos oeuvres cinématographiques actuelles et futures, car vous le méritez.

      • Claire (20 ans)

        Je dirais même plus "parce qu’il s’est" avec un "s’ " et non un "c". C’est lamentable d’oser critiquer de façon aussi virulente quand on ne sait pas se servir de la grammaire.

      • philippepanzini

        Xavier Dolan n’aurait que quatre vérités ? ;-)

    • Xavier Dolan

      s’est*, ses*, félicitations*

    • Yves Ruffel

      Laurent, retourne à l’école pour réapprendre à écrire le français correctement…

    • Mélanie Riel

      ignorant!!

      • François Legault (pas caquiste)

        C’est rare de voir un québécois qui sait écrire. Je ne crois pas que Mélanie Riel soit du même arbre que Louis.

      • François Legault (pas caquiste)

        Oups, mes excuses à Mélanie Riel… Je n’ai pas lu correctement et j’ai répondu à la mauvaise personne. J’était fier de mon coup mais j’ai visé la mauvaise personne. Facile de se tromper en lisant trop vite. Je suis vraiment désolé

      • François Legault (pas caquiste)

        Je n’ai malheureusement aucune blague en référence à Daigneault : ) Vous êtes libres d’en faire à mon sujet par contre, ou bien d’effacer mes trois commentaires. Je vous en serait reconnaissant.

      • Rib35

        Malheur à celui qui affronte le prophète..y’a quelque chose qui pue au royaume…

    • Gervais

      hiiiiiiii! T"es pas mal seul de ta gang…

    • JP

      Ca serait-il possible d’avoir un commentaire *utile* quand vous "bitchez" une réponse telle que celle que l’on a ici ??!
      Que vous soyez d’accord ou non avec l’auteur, l’intelligence serait de vous expliquer un peu plus que "il s’est fait dire ses quatres vérités" ou "félicitation Isabelle" ou encore "on aime pas se faire challenger".
      Est-ce que vous trouveriez agréable de vous faire rentrer dedans ouvertement et publiquement ? A-t-il répondu aussi bêtement que vous venez de le faire ? Moi je ne trouve pas. Alors par respect pour l’effort et son droit de répliquer, évitez ce genre d’enfantillages ou mieux : abstenez-vous de commenter.

      • ysabelle

        bravo JP

      • Sabine

        Je suis d’accord, ceux contre les propos tenus par M. Dolan ainsi que par les "manifestants" n’ont JAMAIS d’arguments valables..ils ne se contentent que du mépris (de bitcher)..(désolé s’il y a quelques erreurs que ce soit!)

    • Jean-Philippe Lajeunesse

      Bravo Mr Daigneault pour votre commentaire éclairé ponctué d’arguments forts tels que vos trois fautes d’orthographe en une seule phrase… Vous êtes probablement un autre colonisé peu instruit et endoctriné par les mensonges à répétition de John James Charest depuis dix ans. Un autre "petit" québécois qui ne réfléchit pas plus haut que sa petite (et sans doute très importante) personne tout en s’informant du conflit étudiant en lisant le Journal de Mourial (pour reprendre un excellent sketch de RBO). Ce n’est vraiment pas avec des Elvis Gratton comme vous que nous formerons notre pays. Notre langue est l’une de nos plus belles richesses, respectons-la s’il-vous-plaît !

    • un commentaire pas très objectif!

    • Raphaël Côté

      Laurent Daignault
      Il** n’est pas content parce qu’il** s’est** fait dire ses** quatre vérités**.
      Félicitations** Isabelle

      ……..et vous êtes contre l’accès à l’éducation?
      Incapable d’écrire une seule ligne en français sans faire de fautes? (6 en tout) Incapable d’esprit critique, d’opinions et d’argumentaire plus élaboré que ça? Vous ne voyez vraiment que l’échange de coups entre Xavier et Isabelle et vous êtes avec elle juste parce qu’elle est plus garce que lui? Qu’en est-il de la vraie question derrière leur confrontation? Êtes-vous à ce point aveugle et dupe? Même si vous n’approuvez pas tous les moyens employés par les manifestants pour donner une visibilité à la cause, est-ce que cela altère réellement en quoique ce soit l’importance des valeurs et principes véhiculés dans le débat? N’êtes-vous donc capable d’aucune objectivité, d’aucune nuance? Ne pouvez-vous voir un quelconque bon sens dans le discours "rouge"? Posez-vous donc plus de questions, faites la part des choses.

  116. Maud

    Merci, simplement, merci !

  117. sylvie

    Je veux dire, tu fais de bons commentaires aussi :)

  118. Yves Langlois Cinéaste.

    Félicitations jeune homme. J’ai 60 ans et je n’aurais pas mieux rétorqué les propos des madames Maréchal et autres Charest qui n’ont connu la rue que de la fenêtre de leur limousine.

    • Guillaume

      Le premier ministre pour votre information a comme voiture de fonction une fourgonnette Toyota : cohérence et vérité ne sont pas de mise ici.

      • Lucie Daoust

        Faux! Il a une Lexus et a d’ailleurs pour cette dépense créé des conflits puisqu’il dépassait le montant alloué à sa voiture et pour votre information, nous en payons une également à son épouse. Vérifiez vos sources s.v.p.

      • Gervais

        Le monde avale n’importe quoi, j’ai arrêté de leur répondre, je vois que ça ne donne absolument rien, pour eux, les étudiants ne sont que des casseurs, des enfants-roi, et eux sont "socialement responsable", thèmes assilimés dans la boite noir de propagande qui leur sert de télé. HEUREUSEMENT, nous ne sommes pas touts comme ça!

      • Gervais

        assimilés*

    • Quelle belle réponse! Merci ! je me croyais tout d’un coup seule à partager un point de vue tel que le vôtre!

  119. Micheline lemieux

    Super ! Tu as dit tout haut ce que je pense …et bien du monde tout bas…ou crie dans le désert..car on ne semble pas toujours nous entendre !

    • Gervais

      dernièrement, le vent a tourné, 22 mai 2012, une des plus grandes sinon la plus grande manifestation au Québec, et ceux qui y étaient, ce n’était pas tous pour les frais de scolarité, plusieurs étaient là pour dire à Charest, tu ne nous passera plus n’importe quoi!

  120. Ben

    Merci Xavier pour cette mise au point. Merci à tous les carrés de toutes les couleurs, qui ont fait renaitre en nous l’espoir d’un monde meilleur, qui nous rappellent qu’on ne dois jamais cesser de rêver, et d’agir selon nos convictions.

  121. Luc Michaud

    bonjour xavier. Belle envolée. Je suis le fiancé de Lucie, la fille de St Donat… En 1969 j’ai marché dans les rues pour à peu près les mêmes raisons. Nous avions alors la force du nombre, la police avait des chevaux et peu de casques. Le gouvernement a cédé. Je ne me souviens plus sur quoi, mais j’ai un souvenir de victoire.

    Je suis consterné de voir ma génération, après avoir profité à fond de l’état providence, tenter de refiler la facture à nos enfants. Aux 200,000 personnes qui étaient dans les rues en 68-69 je demande: oú êtes vous aujourd’hui? Votre pays a encore besoin de vous, vos enfants ont besoin de votre appui.

  122. Monique Moquin-Normand

    Merci monsieur Dolan.
    Tous les arguments de la manipulation psychologique sont utilisés en ce moment. Le mensonge pur et simple, le mépris, le déni, etc. La parole, le langage même, sont pervertis par ceux-là même qui ont le privilège de vivre, et de bien vivre, de leur écriture. Pas par tous, ni tout le temps… Ils sont incapables de sortir de l’information- spectacle et de réellement s’informer eux-mêmes, se former oserais-je dire, politiquement. Ils font partie des forces de réaction et se pensent clairvoyants.
    Je m’en vais me faire une pancarte pour la manifestation des casseroles ce soir dans mon quartier, Hochelaga-Maisonneuve. D’un côté, il sera écrit: "Dictature sur l’Éducation", de l’autre: "Dictature sur la Nation" et si je trouve un moyen: "Gratuité scolaire, même au secondaire" .
    Dans mon quartier pauvre, bien des gens comprennent ce qui se passe, parce qu’ils comprennent avec leur coeur et avec leur instinct.

    Beaucoup de gens font en ce moment leur possible, tout ce qu’ils peuvent. Ce n’est pas facile compte tenu de l’inertie des théoriques leaders tels les chefs des centrales syndicales.

    À Cannes, vous avez fait, avec votre équipe, ce que vous avez pu. Vous avez été notre fierté et notre encouragement. Merci!, Merci!, Merci!. Vous avez fait ce que vous avez pu! Et par cette lettre à madame Maréchal, vous faites encore ce que vous pouvez..

    C’est ce que chacun de nous fait, avec des risques et périls. C’est ce que nous devons faire!

    Monique Moquin-Normand

  123. – "Au Québec, quand on reçoit des pesos d’la princesse, on s’engage à manger la soupe gouvernementale et on avale le persil de travers sans rien dire!"

    Très bien dit. Et son argument est un peu comme dire "tes parents te logent, te nourissent, alors n’ôse surtout pas les dénoncer de te toucher et d’abuser de toi dans le lit."

  124. Yves Ruffel

    Merci Xavier, j’en ai eu des frissons. Et je ne peux qu’être plus que d’accord au sujet de la belle Maréchal, pour moi elle devrait rester au arts et spectacles. Pour le reste qu’elle laisse ça à ceux qui veulent du changement dans cette province rendue amorphe par le Charestisme qu’elle subit depuis plusieurs années. Et surtout, surtout ne choississont pas le despote Legault que je crois être aussi pire que celui en place.
    Je n’ai malheureusement pas vu tes films, mais après avoir lu ce que tu peux écrire, je crois que je le ferai prochainement.

    Merci Xavier, d’être vrai et entier

  125. Belle réponse, elle était bien méritée.

  126. Merci!!! Un peu plus et je tomberais en amour pour un texte aussi vrai que juste. Il en faut plus des gens prêts à défendre nos droits et à prendre position, et ce même si c’est devant les autres. Il me semblait que l’on avait fait du chemin depuis que le Qc avait peur d’un Michel Tremblay qui allait exposer le joual à la face du monde. Mais non le Qc devrait apparemment rester petit et discret.

  127. Marie-Pierre Rouette

    Merci pour ce texte. Vous vous deviez de répondre et l’avez fait dignement. Sans vouloir jeter de l’huile sur le feu, on pourrait également reprendre Mme Maréchal qui s’en prenait, l’autre soir lors d’une insipide émission de variétés, aux "casserolistes"-wannabes-chiliens-ou-argentins-et-incapables-de-faire-la-juste-part-des-choses entre la loi 78 et le fascisme sud-américain. Dommage que celle-ci n’ait pas pensé que cette tradition -centenaire- a également été celle de nos ancêtres acadiens lors de leurs grands tintamarres… Oh well.

  128. Élyyse Prégent

    Wow… quelle merveilleuse réponse! Je me sens si fière de toi, si fière des étudiants, si fière d’être québécoise… ça fait longtemps que je n’ai pas eu ce sentiment là!!! La crise actuelle démontre clairement que nous sommes à un tournant de notre société, nous voulons que la démocratie actuelle se transforme, se restructure complétement, pour qu’enfin elle soit la voix du peuple! Merci de ton courage, ton éloquance et ta fierté!!!
    S’cusez, faut que j’aille battre ma casserole maintenant…

  129. Isabelle

    Magnifique. J’ai pas d’autre mot. Tu devrais écrire Xavier. Des romans. Pour notre plaisir.

  130. Marc Robert

    Chapeau Xavier. Digne de nos meilleurs chroniqueurs qu’ils soient de notre belle province ou d’ailleurs. C’est non seulement juste mais nuancé et très bien écrit. Mes respects.

  131. Je vais être franche, je n’ai vu aucun de vos films =S (je ne regarde pas la télévision très souvent) mais…. je vous aimes M. Dolan!!!!!!!!!!!!

  132. docormier

    Suis rentré chez moi en colère après toute, ai lu le texte, me suis dit: «c’est bien quelqu’un veille, dénonce, écrit et réagit». En Pan! dans les dents de «la Blondasse» encore trop fréquente de nos tribunes québécoises.
    Merci…je respire mieux!

  133. Sonia Grenon

    Vous avez tout à fait raison Xavier. Et que ce conflit dépasse nos frontières est une bonne nouvelle. Ces étudiants, qui me redonnent un peu d’espoir en la nature humaine, ne sont pas si éloignés de tous ces indignés qui s’élèvent pacifiquement contre une ploutocratie sans âme. Ce mouvement ne ressemble en rien à "un lavage de linge sale en famille" , il s’inspire d’un mouvement mondial et, dans ce sens, il est important que tous sachent qu’au Québec aussi la jeunesse se lève. Dommage que madame Maréchal , qui a certainement saisi ces véritables enjeux , choisisse la voie du populisme à la Mongrain. Dans ce cas, elle fait d’une pierre deux coups en tapant sur la tête des étudiants que 68% de la population dit ne pas approuver et sur la tête d’un créateur qui énerve les "petites genses" frustrées parce qu’il possède ces grands défauts d’avoir du talent , d’être jeune, beau, cultivé, articulé et assez honnête pour ne pas jouer la carte de la fausse modestie.
    (n.b. Alors si j’ai bien compris, vous êtes homo? )

  134. Sabrina Halde

    Oh Jesus Praise da Lord Alleluia, toi et les Gaetan Maudit de ce monde emplissent mon âme de fierté, mais, plus important que ça, ils l’emplissent de confiance. Je n’ai pas peur de ce qui s’en vient. Malgré le poivre que j’ai reçu, malgré le mépris, malgré la peur, oh cette peur qui soit nous habite, soit nous guette. Non. Grâce à toi, Xavier, et aux visages qui s’illuminent et s’affirment, je suis prête à construire et déconstruire, à écouter, à m’ouvrir en deux, à discutant, à cogiter… jusqu’à ce que tous soient entendus. Merci.

  135. unautreprof

    M. Dolan, je suis tout à fait d’accord avec vous. Même si n’aviez pas eu à vous financer pour vos premiers films, même si vous viviez richement, ça ne vous enlèverait pas le droit de vous exprimer et d’être en désaccord avec des hausses de frais. Si moi, par exemple bien fictif, décidais de manifester en linge griffer, ma position n’en serait pas moins importante.
    Ces gens de la génération de I. M. (dont je me dissocie car je tiens à mes 30 ans) qui tiennent le discours de cette jeunesse si gâtée, ont eu, eux, droit à cette gratuité. Ils engorgeront dans quelques années notre système de santé et les étudiants qui ressortiront endettés auront aussi à soutenir tous ces autres frais.
    Sur ce, c’est l’heure des casseroles alors je vous souhaite une belle soirée.

    • unautreprof

      Version corrigée (du moins, j’espère)
      M. Dolan, je suis tout à fait d’accord avec vous. Même si n’aviez pas eu à vous financer pour vos premiers films, même si vous viviez richement, ça ne vous enlèverait pas le droit de vous exprimer et d’être en désaccord avec des hausses de frais. Si moi, par exemple bien fictif, décidais de manifester en linge griffé, ma position n’en serait pas moins importante.
      Ces gens de la génération de I. M. (dont je me dissocie car je tiens à mes 30 ans) qui tiennent le discours de cette jeunesse si gâtée, ont eu, eux, droit à cette gratuité. Ils engorgeront dans quelques années notre système de santé et les étudiants qui ressortiront endettés auront aussi à soutenir tous ces autres frais.
      Sur ce, c’est l’heure des casseroles alors je vous souhaite une belle soirée.

  136. Je suis très heureux d’avoir lu ce texte. Quelle fraicheur!

  137. Christian Morissette

    Je n’aime pas utiliser l’anglais sur les blogs français mais…

    Xavier Dolan For The WIN !!!

  138. Jean-Seb

    Excellent commentaire tant sur le Québec que sur ses représentants. Je préfère l’opinion d’un allumé sincère qui affirme ses convictions qu’un (qu’une) gratte-papier mondain qui bâtit sa carrière à suivre le gratin d’assez près pour en avoir mauvaise haleine et pour qui "réussir" signifie écraser les autres. Un Québec viable m’apparaît plus probable si on l’édifie sur le premier plutôt que sur le second…à nous de choisir.

  139. Marie-Christine Bouchard

    Bravo Xavier Dolan, je suis très fière que notre jeunesse dont vous faites parti soit aussi instruite et politisée. Je suis très fière de voir cette jeunesse se tenir debout devant ce foutu gouvernement corrompu jusqu’à la moelle. Tout simplement Bravo!

  140. Joelle

    Merci, merci, merci Xavier! Voir ta plume et ta fougue répondre de manière si ingénieuse et franche au texte méprisant de Maréchal fut un réel plaisir et un baume sur mon carré rouge en frustration incessante depuis 103 jours. :)

  141. Cassandra

    Merci M. Dolan! Vous êtes l’un des excellents exemples qu’on puisse trouver de la jeunesse québécoise éduquée, politisée, talentueuse et possédant une conscience sociale! J’aimerais être aussi articulée que vous!

  142. Guillaume

    MERVEILLEUX!! Merci Xavier

  143. Sylvie

    Simplement Merci…

  144. Carole Landry

    Merci pour ta lucidité dérangeante !

  145. Sylvie

    Je suis franchement fasciné par votre éloquence et votre culture. Bravo! Sans vouloir beurré trop épais, génial! J’aime spécialement la conclusion qui me fait chaud au coeur. Si tous les québécois peuvent comme notre devise s’en souvenir et surtout mais surtout aller voter en grand nombre le moment venu.

  146. francis dolan

    Très bien répondu! Xavier 1
    Québécor 0.

  147. Denise

    Bravo Xavier. C’est de toute beauté ce que tu as écrit. Très très fière de toi.

  148. isabelle gadbois

    flybergaster par ce texte riche et vibrant… j’ai 40ans et je suis si optimiste face à l’avenir… grâce à cette jeunesse qui s’exprime de façon lucide et réfléchit MERCI pour vos films, pour ce texte et pour le carré rouge

  149. Bravo Xavier Dolan ! Vous nous représentez dignement à Cannes.

  150. Véro

    Arrivée à Montréal il y a quelques mois, passablement exaspérée par la politique menée en France ces dernières années…ayant vécu 2 ans au Maghreb juste avant le Printemps arabe et ayant travaillé avec la société civile et la jeunesse, ayant fréquenté Ambassades et Ministères mais vécu entre HLM et allocations sociales, ayant participé au festival de Cannes mais enseigné en prison, étant mère et citoyenne engagée…bref, ayant vu du pays et agi pour mettre en pratique mes choix et engagements, j’ai d’abord été surprise ces derniers mois de découvrir une société québécoise peu solidaire des étudiants, sur le mode du "on paye bien des taxes" ou "ils n’ont qu’à pas s’acheter d’Ipad"… Effarée qu’à l’université où je travaille, la direction aille devant un tribunal pour obliger ses profs à enseigner aux étudiants qui ne veulent pas se plier au vote démocratique des Assemblées générales. Dépitée de découvrir qu’ici aussi la corruption se mêle à la politique et à l’administration publique. Découragée de constater qu’en même temps que les frais de scolarité, M.Charest décidait de doubler les frais d’obtention du CSQ pour les aspirants immigrants (ceux-là auront bien du mal à se mobiliser collectivement ^^)…
    Et puis…cela fait plus de 100 jours que les étudiants tiennent bon, 100 jours qu’ils démontrent l’incapacité de ce gouvernement à gérer la crise, 100 jours illustrant le mépris et la déconnection totale de la classe dirigeante avec ses jeunes.
    Et puis…il y a eu les casseroles. Chaque soir à 20h les larmes me montent aux yeux d’entendre la ville s’éveiller, crier sa solidarité. Chaque soir à 20h je suis soulagée de ne pas m’être trompée en choisissant de traverser l’Atlantique. Chaque soir à 20h je me sens appartenir un peu + à cette société.
    Et puis…hier soir à 20h je suis descendue dans la rue, j’ai fait du bruit, j’ai marché avec une foule qui grossissait à chaque carrefour, comme une rumeur qui enfle et qui s’engouffre dans chaque foyer de la ville. Et à chaque fenêtre, chaque terrasse de café, les drapeaux, les casseroles, les enfants et cette solidarité qui déborde et envahit le coeur. Hier soir, on a croisé un van qui transportait des vieilles femmes dont une religieuse, elles étaient bloquées dans la manifestation, à l’arrêt. Et puis…la religieuse a levé les bras en signe de soutien, les femmes nous ont applaudis à l’intérieur de la voiture et la foule ivre de joie les a acclamées. C’est un moment magique comme on en vit parfois dans les grands évènements sportifs, un moment de communion totale où peu importe d’où tu viens, qui tu es et en quoi tu crois, on est tous ensemble portés par le même espoir, le même rêve, le même projet.
    C’est à cela que j’assiste ces derniers mois et je suis fière d’être au Québec à ce moment de son histoire. Je crois même humblement que je suis maintenant moi-aussi un peu québécoise.

    Je ne suis malgré tout qu’une nouvelle immigrante et peut-être n’ai-je moi non plus pas trop le droit d’ouvrir ma bouche pour dire ce que je pense, peut-être n’ai-je pas cette légitimité qu’Isabelle réclame pour protester ou donner son opinion…? Et puis ? Quand on aura fait taire les jeunes, les étudiants, les artistes, les immigrants, on trouvera certainement encore des catégories illégitimes à penser et à construire cette société…quelle erreur ! Un gouvernement et des media qui dénigrent et tentent de décrédibiliser toute volonté de débattre ou de s’opposer, je l’ai vécu ailleurs et c’est toujours le peuple qui gagne. Mais pour quelle alternative politique ? C’est là le rôle des media, des intellectuels, des politiques… que de réfléchir et relayer ce qui contribue au débat et le mettre en perspective, plutôt que de maintenir le tout au niveau des petits fours et des Ipad…Encore un effort Isabelle ;-)

    Merci Xavier de cette belle et dense réponse, de ce temps passé à la rédiger, ce temps ajouté au temps de chacun d’entre nous qui finira par convaincre. Comme dit la Fable: "Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage"…

  151. fred

    POURQUOI LE CARRÉ ROUGE AU QUÉBEC ou le Printemps d’érable québécois

    Élément déclencheur : symbole de la hausse des frais scolarité universitaire de x% en 5 ans

    Mais pourquoi vraiment le CARRÉ ROUGE DU QUÉBEC :

    Pourquoi le carré rouge ?

    DÉNONCER :

    1. le manque d’accessibilité à l’éducation pour tous sans limite
    2. le non-respect de nos droits et liberté des êtres humains sur terre
    3. les inégalités des chances et des droits de tout un chacun sur terre
    4. l’institutionnalisation de la corruption, les mafias politiques des cercles intimes du pouvoir et des criminels
    5. le manque de transparence de nos appareils publics (pays, province, région, municipalité, société d’État, parti politique, etc.) politique et gouvernementale nous empêchant de croire à une réelle démocratie
    6. Destruction de la planète et le pillage de nos ressources pour de l’exploitation abusive aux profits seulement d’un minime % d’actionnaires privés au détriment de la richesse collective
    7. notre indignation envers le capitalisme extrême sans respect des êtres humains et de l’environnement et/ou de toute pensé utilitarisme
    8. L’influence trop forte des pouvoirs des lobbys sur les institutions démocratiques de notre monde au détriment de la race humaine et de la planète terre
    9. La pauvreté extrême et le manque d’instruction des droits humains
    10. le manque de pouvoir démocratique réel à la population et d’exercice de ce droit (absence même d’opinion de nos députés)
    11. le trop grand pouvoir donner à l’ego des politiciens élus durant leur mandat d’élus
    12. Le manque d’expertise, de compétence, d’indépendance, de vision long terme, d’ouverture à la réelle coopération au sein de nos appareils gouvernementaux à un projet universel du bien-être commun des êtres humains sur la terre.

    PROMOUVOIR VALEUR :

    1. L’éducation accessible à tous, sans limites âge, endroit, heure, éducation accessible à tout moment sans limites $. Une connaissance pour tous sans limites.
    2. Liberté d’action, de pensée et de choix de ses valeurs et passions
    3. L’égalité des droits et chances, justice universelle pour tous
    4. Solidarité mondiale de la race terrienne
    5. Paix et bonheur collectif universel
    6. Entraide, collaboration, partage, coopération, l’ouverture, la tolérance et le respect envers les autres
    7. Sagesse universelle
    8. L’amour universel envers soi, sa famille, son prochain, son ennemie et sa planète.
    9. Développement de soi aux fins d’épanouissement de ses rêves et passions de chacun dans un équilibre utilitarisme
    10. Vision long terme des valeurs de notre pays pour une meilleure humanité

    COMBATTRE:

    1. L’inaccessibilité à l’éducation pour tous
    2. La corruption, les mafias lobby au politique, les criminels à cravate et le copinage des amis du banquier
    3. L’inégalité des chances des classes sociales autant nationale, internationale et mondiale. (la pauvreté sur terre, écarts de richesse démesurée, écarts démesurée rémunération propriétaire dirigeants entrepris versus travailleur employé) employés )
    4. Le capitalisme extrême à l’outrance dans le but unique d’enrichissement personnel sans considération aux êtres humains, à la planète à la création de plus-value ajoutée au bonheur et à la richesse collective mondiaux.
    5. La pollution, gaspillage, la mauvaise consommation au détriment de tous.
    6. Le dogmatiste idéologique sans ouverture
    7. Les injustices sociales et démocratiques
    8. L’immobiliste des citoyens face à leur vision du monde
    9. Le pillage des ressources mondiales terrestres au profit de quelques actionnaires au détriment de l’environnement et d’une richesse collective
    10. L’absence de vision de nos politiques sans reflets de nos valeurs fondamentales

  152. Jonathan Gagnon

    Merci de nuancer ce débat par une verve poétique, par ces mots qui peuvent changer un État. Nos révolutions sont tranquilles mais que veux-tu, nous sommes qui nous sommes. Bien joué gamin.

  153. Bravo.
    Orage, casseroles et solidarité!

  154. Janelle Morrier

    Superbe réplique!

  155. Merci, Monsieur Dolan, de cette réponse. Je voudrais aussi vous assurer que ce n’est pas un conflit de générations, mais d’aspirations… J’ai 47 ans et je me souviens… Peut-être que le fait que je paie encore ma scolarité aide… Je tenais à vous remercier de remettre les choses à leur place : d’avoir le courage (oui, il en faut) de mettre sur la place publique votre revenu. Il est important que cette clique se rende vraiment compte que les artistes de talents qui les font vivre aisément crèvent quasiment de faim, ou, à tout le moins ne roule pas sur l’or. Il est temps que les gens évitent de confondre "on parle de lui" et "gagner du fric". Merde. Merde. Merde!
    Et, Monsieur Dolan, je m’en voudrais de terminer sans vous remercier
    pour tout: pour votre pensée, pour votre spontanéité et pour votre Oeuvre, passée, présente et à venir. Une Oeuvre qui fait du bien par sa vérité et par son courage. Une Oeuvre qui fait réfléchir. Et avancer. Merci.

    Une chargée de cours dont le chum est acteur… Le jackpote !

  156. Coquille au paragraphe 3 de la section "ni oui ni non"?
    parce que* rien…

  157. Ça fait chaud au coeur! Quelle verve, quel verbe, c’est épatant. J’avais été charmée de te rencontrer sur le plateau de Pénélope McQuade- comment tu t’étais présenté en me tendant la main, "Salut moi c’est Xavier" comme si je ne savais pas qui tu es, en toute humilité, alors que Michèle Richard nous avait totalement ignorées Mimi et moi jusque dans l’ascenseur où elle nous a bousculées sans même s’excuser, ni même nous regarder! Belle attitude donc, bel altruisme de prendre le temps d’écrire un texte si étoffé pour la défense de ton peuple et de tes idéaux. Respect.

    Karine aka Tricot Pirate
    http://ville-laines.blogspot.ca/

  158. François Thibault

    Malheureusement je viens de lire le blog de Xavier Dolan..c’est fou ce qu’un petit fumiste, prétentieux de 21 ans peut dire et croire. Monsieur se croit tout permis de dire et de faire avec raison, mais à moi de lui répondre: "Avec une telle idéologie, il ne faudrait pas s’étonner que le faschisme et le bolchévisme reviennent en force au Québec, puis dire que ces deux idéologies combinées ont tué, gazé, brûler des gens dans des fours crématoires, envoyer des gens dans des goulags en Sybérie, pour détruite une élite intellectuelle non conforme…moi qui croyait que l’homme avait évolué, mais avec des idées pareilles on croit entendre les socialistes de Staline et de Hitler( chef Partie socialiste nazi)…

  159. Je l’espere, cette crise fera place a ce "messi" de la nouvelle politique tant attendu. Bien que la solution soit collective a long terme, un leader est necessaire pour emmener ce changement. Je crois de plus en plus a la necessite d’avoir une sorte de "conseil des sages" qui gouverne a la place d’un premier ministre. Il est bien evident que ce debat de la nouvelle politique doit prendre place mais la question est QUI mettra en place ce debat puisque les partis actuels sont inadequats a l’instauration d’un reel changement.
    Merci Xavier pour ce texte intelligent

  160. le droit de parler, je pense que bien des citoyens ont oubliés que nous avons le droit de parler et que la violence quelle qu’elle soit ce dénonce en parlant et ainsi «tout le monde en parle»

  161. Guillaume

    Si vous « manifest[ez] contre absolument tout du gouvernement de Jean Charest », pourquoi avez-vous invité les ministres du gouvernement à votre première?

  162. Stéphane

    Merci monsieur Dolan

    Il est parfois jouissif de répondre aux dignes représentants du "VRAI MONDE"… parce qu’avoir quelque chose qui ressemble un tant soi peu à sa propre opinion relève à coup sûr d’une élite pique-assiette néo-stalinienne soudée aux mamelles de l’État. Souhaitons que la crise étudiante se règle pour que la crise sociale et politique s’affirme d’avantage.

  163. Boooooooooooom!!!!! in you r face. bravo et merci.

  164. IsabelleDT

    Un esprit vif, libre, réaliste, doté d’une intelligence peu commune… Pour couronner le tout, une capacité d’expression juste, claire, totalement logique et sensée, presque entièrement sans faute d’orthographe ni de syntaxe… C’est tout simplement impressionnant. Ah et j’oubliais, tout cela comme bagage à 23 ans seulement? Une grande majorité d’individus ne sont jamais parvenus a cette hauteur même au triple de votre âge, monsieur Dolan. Je tiens à préciser que je n’adhère pas tout à fait aux arguments défendus par les étudiants dans ce conflit, mais je suis capable de reconnaître un esprit sensé. Bravo Xavier. Vive la réflexion, vive l’expression. Une prof impressionnée par votre éloquence.

  165. Cédrick Leduc

    Je ne commente pas assez les choses qui me marquent et je ne souligne pas suffisamment le travail de ceux qui m’inspirent.

    Sachez donc, M. Dolan, que nous sommes très nombreux et nombreuses à appuyer ce que vous revendiquez. D’assumer vos convictions à un évènement de calibre international est, selon moi, un énorme message d’amour pour toutes les Québécoises et tous les Québécois.

    Votre présente réplique soulève en moi un espoir immodéré pour notre lutte vers un meilleur monde de demain. Félicitations.

    Je souhaite que vous demeuriez un porte-étendard pour toute notre génération. Continuez également à vous exprimer comme vous le faites, vos efforts seront toujours salués et vous serez toujours apprécié.

    En marge, vos films sont délicieux.

    Merci !

  166. Puissant , intelligent. Depuis 3 mois et demi, j’ai honte de mon Québec . Le Québec des éditorialistes, journalistes , chroniqueurs qui pensent avoir le monopole du sens critique . Le Québec des M. et Mme. tout le monde qui croient avoir la vérité absolue car ils écoutent le TVA nouvelles de temps à autres . Le Québec des individualistes qui ne voient que leur nombril. Mais je suis surtout fier des milliers d’étudiants, travailleurs, chômeurs, artistes , de classe populaire, moyenne ou élevée , de 10 à 90 ans, qui descendent dans la rue . Qui veulent du changement. Qui , pour une fois depuis un lustre, s’indignent, se tiennent debout . Le Québec de la jeunesse qui s’exprime d’une façon remarquable, intelligente, posée.Le Québec qui crie haut et fort son mécontentement. Le Québec créatif. Je suis fier de la jeunesse québécoise dont je fais partie. Je ne crois pas qu’aucun d’entre puisse affirmer l’exactitude de ses propos, nous avons encore beaucoup à apprendre . Mais nous devrions être fiers de la jeunesse . De Gabriel Nadeau-Dubois, Jeanne Reynolds, Léo Bureau-Blouin , Martine Desjardins et des milliers d’autre qui s’expriment et s’indignent. Enfin la génération à qui nous avons tant reprochés de ne rien faire et de se foutre du monde parle . Je n’ai que 15 ans et , sans cesse, je me fais reprocher de ne rien savoir dû à mon âge peu élevée et mon manque d’expérience. Bien que je sache qu’il existe une grande différence d’âge entre la majorité du mouvement et moi , je suis entièrement reconnaissant de tout ce que vous faites afin que pour une fois , le monde nous écoute grâce à vos discours remarquables. Vous inspirez confiance à la population vis à vis notre génération et grâce à vous , jamais nous ne pourrons être vu comme des minables, ignorants et sans culture. Merci pour ce texte et merci de nous avoir représenté à Cannes .

  167. wow juste wow !!!! Comme beaucoup le disent il est temps que sa change !!!!

  168. Jacquelin

    Mode, mode, mode. Tout çà n’est que mode. Les modes changent, mais le monde reste intact. Beaucoup de prose pour si peu. Isabelle n’a pas tort au fond.

  169. Annie Bonenfant

    J’aimais le cinéaste, cher Xavier…Maintenant, je peux affirmer que je vous aime, vous.
    Merci!

  170. Alain

    C’est bien beau les envollées littéraires, mais vous ne dites pas tout. Les gouvernements qui offrent la gratuité aux étudiants imposent des contraintes pour limiter les coûts aux payeurs de taxes. Vous mentionnez avec justesse des cas comme le Brésil où l’éducation est gratuite dans les universités d’état, mais vous omettez de préciser que ces universités n’ont de ressources que pour offrir 21% des places nécessaires, les autres étant comblées par des universités privées et payantes. Vous soulevez le cas de la Finlande où tous les cours universitaires sont gratuits. Mais vous omettez d’ajouter que les places sont limitées par l’état et qu’on compte seulement 23,000 admissions pour 63,000 demandes environ, basées sur la performance aux examens d’entrée. Ce n’est donc pas un modèle d’accessibilité pour les 40,000 candidats rejetés. Notre système offre l’accessibilité et toutes les universités sont publiques, mais il a besoin d’une participation financière des étudiants. Si ce système ne vous plaît pas, l’idée de le changer aux prochaines élections me semble excellente. D’ici là, bloquer un pont, lancer des bombes fumigènes dans le métro et fracasser des vitrines ne ressemblent pas à un projet de société, mais à du vulgaire vandalisme. Et tout ça se produisait avant la loi 78. Mais cela, vous n’en parlez pas non plus.

    • Gervais

      Et VOUS pensez dire tout? Un point capitale que vous oubliez de soulever: NE METTEZ PAS LA MINORITÉ AVEC LA MAJORITÉ (vandalisme). Pourquoi on n’entend plus parler des 3 qui ont lançé des bombes lacrimogènes, comme ceux qui "préparait" un acte terroriste à Toronto il y a quelques années. Conspiraton pour créer la peur qui existe depuis des lunes…

  171. stephie

    À te lire, je me sens un peu plus libre déjà…. merci de t’exprimer si bien..!

  172. Françoise

    Pour parler d’Isabelle, j’ai toujours trouvé qu’à son émission elle recevait souvent des gens très intéressants, mais qu’elle ne les laisse jamais s’exprimer, elle pose les questions et y répond ce qui est très dérangeant pour celui ou celle qui écoute, elle sait tout et sait rien en même temps, elle parle pour s’entendre parler et souvent j’ai eu envie d’appeler pour en faire mention mais je pense que je n’aurais pu m’exprimer, en tout cas ça n’a pas vraiment rapport avec le sujet mais je veux quand même dire bravo à Monsieur Xavier Dolan que j’adore.
    Françoise le 26 mai 2012 à minuit

  173. Francine Godard

    Merci, M. Dolan! Les jeunes nous donnent, en ce moment, espoir dans l’avenir du Québec. Les trois leaders étudiants font preuve d’une maturité que peu de nos politiciens possèdent. Je suis contente que les jeunes prennent la relève à leur façon. Et je suis fière que sur le plan cinématographique, vous représentiez le Québec. Vous avez du génie et vous avez raison de voir grand.

  174. Sébastien Bordeleau

    Isabelle Maréchal n’a même pas le niveau pour garder une job à TQS… Elle tente de s’attirer de l’attention en parasitant la couverture médiatique que tu te mérites plus que légitimement… Bonne fin de séjour à Cannes!

  175. Xavier Dolan, vous êtes un grand créateur. J’émerge de Laurence Anyways. Trois sur trois. À l’oeil et à l’oreille, vous rendez la beauté, à l’âme, vous livrez la charge du désir et de la douleur. Vous mesurez le poids des mots, les propos de l’image et les discours du silence. Suggérer de vous la fermer est une offense à l’intelligence. L’argent qui ordonne de nous taire n’est pas démocratique. Pour en venir à réfléchir ainsi, certains fréquentent de trop près, sans doute, nos renversants personnages politiques.

    P.S. Le 22 avril, le 22 mai, le 24 mai… dans la rue et les ruelles, il y avait cette dame en marchette qui portait son tricot de laine rouge, il y avait notre voisin aux cheveux blancs, il y avait de vos parents… Vous êtes en train de redonner un NOUS à nos enfants. Je n’ai jamais rien vu d’aussi beau sur le fil de mes 51 ans. Regardez.

  176. Erika

    Bravo pour la réponse, c’est désolant de voir à quel point l’ouverture d’esprit se perd cruellement au niveau d’une certaine partie de la population. Ça fait du bien de voir des gens se soulever, pour une fois. Je pense que ça devait arriver et je pense que cette fois-ci, nous avons amplement le droit de prendre notre place et de nous faire entendre, que ça plaise ou non. « Ceux qui ont des yeux » – j’ai envie de dire – verront qui encourage un futur sain et qui se « rentre la tête dans le sable. » Dans tous les cas, c’était vraiment bien articulé :-)

  177. Ramona

    C’est vraiment beau et on dira oui et on dira non! Et vous savez dans quel ordre!!! <3

  178. Julia

    Il a fallu des jeunes qu’on traite d’enfants gâtés pour affronter ce gouvernement despotique. Bravo , continuez le combat et vous M. Dolan, merci d’avoir donné votre opinion de façon si cru et lucide.

  179. Matthieu Bouchard

    Bravo Xavier! Vous incarnez ce que c’est que d’être un artiste.

  180. Dorothée Leblanc

    Les mots me manquent littéralement…Merci d’écrire avec autant de justesse. Je suis fière que des Xavier Dolan, Martine Desjardins et Amir Khadir soient québécois. Tu fais honneur à ta génération! D’une mère de 3 jeunes de ta génération. Namasté!

  181. jnj

    Excellent! J’adore et je fais passer!

    mini-faute (je sais je sais, c’est plate mais bon!): C’est "Saturday Night Live" et non "Saturday Night Life"! Mais bon on s’en fout! Le contenu est solide!

  182. Toutes les Isabelle ne sont pas Maréchal. Celle-là n’est qu’une jalouse sans véritable talent qui a tenté d’enlever à ton geste toute son importance. Quant à moi, je te remercie du fond du coeur d’avoir porté le carré qui va si bien avec le tapis rouge de Cannes. En tant qu’artiste, les gestes que tu poses sont importants et peuvent insuffler un vent de renouveau pour les gens qui trouve en toi une source d’inspiration. Merci Xavier Dolan. Merci de bien NOUS représenter à l’international par ton art. Merci d’avoir les couilles de poser des gestes politiques et de prendre position au yeux du MONDE. Tu es doté d’un incroyable talent et d’un verbe épatant. Mes félicitations pour tes films. J’ai bien hâte de voir ton dernier.

  183. Martin

    Merci de l’avoir porté ce petit carré rouge…
    Je ne suis pas instruit, je fais pleins de fautes d’orthographe. Mais, je suis tellement fiers de mes 2 filles (une a l’UQAM l’autre a l’UNIVERSITÉ DE MTL) je peux me permettre de les aider un peu pour leurs études universitaire. Mais, passer de $ 1500.00 a $ 3000.00 par session (2 sessions par année) total $ 6000.00 chaqu’une ! Combien de parents comme moi et ma femme ne pourrons plus les aider ? Voila le vrai enjeux.
    Merci Xavier

  184. Quand un peuple est dirigée par un crétin corrompu, il n’est pas surprenant de voir des "crétineries" de la part de la communauté. À celà dit, Mme Maréchal, il y a longtemps que nous aurions dû nous lever et dénoncer ces bandits à cravatte! Il aura fallu que nos jeunes nous ouvre la voie.Bravo Xavier!

  185. Sophie

    Non mais, …Isabelle Maréchal, on s’en sacre-tu ?? Qu’est-ce que qu’elle a fait? ..La météo à TQS, des chroniques de marde à TVA?? En fait, pour être sincère, je ne pourrais même pas dire exactement de quelle blondasse il s’agit. Désolée, mais elle n’a rien à dire contre toi ! Bon, je me calme… Bravo pour ton oeuvre et merci pour ton engagement !

    • isabelle maréchal

      Sachez que je n’ai jamais fait la météo à TQS, bien q’une de mes très bonnes amies l’ait fait avec brio car ce n’est pas un job dénigrant contrairement à ce que vous supposez. Par ailleurs, je n’ai jamais fait de chroniques à TVA. Quand à "d’la marde", en ce moment, tout le monde a le potentiel d’en faire. Que de dénigrement dans ce que j’entends. Dommage!

  186. Merci d’avoir porté le carré rouge ce soir-là! Merci aussi pour tes beaux films et bonne chance pour dimanche!

    • Claudine Paillé

      Il faudrait faire attention pour ne pas tomber dans l’insulte. Nous n’avons pas a faire cela, ce n’est qu’une manière d’être pour les gens qui manquent d’intelligence pour mener le débat de manière intelligente. On peut très bien faire le débat sans tomber dans les insultes qui ne mènent à rien. Aussi faites attention! j’ai 55ans et j’ai souvent rencontré des gens à peine âgés de 30 ans tenir des propos désolants vis-à-vis les étudiants. À mon avis l’âge n’a rien à voir et je vous en prie, faites preuve de discernement!

    • "On va toujours trop loin pour ceux qui ne vont nulle part." (Pierre Falardeau)

  187. Michèle

    Moment fort des commentaires

    Passage " Judith intervient" –

    -Judith, tu as définitivement trop de temps libre … Prends une paye pis sors , fille! Vite!

    En revanche, Xavier D.,ta riposte vaut le coup d’oeil.! 3 mots qui font du bien à lire, sauf si t’es Judfith.. forcément.

  188. Numéro #9

    »Beastie« le boys! Articulé en plus, je ne peut que plusoyer les dires du Sieur Dolan; maître de l’orifice oculaire.

  189. Bob JOLY

    Je trouve admirable que le débat s’élargisse jusque dans l’écriture de notre langue qui ,avouons-le, est maltraitée si souvent. Que l’on fasse des fautes ne me dérange guère ce qui me peinerait le plus c’est que l’on cesse d’exprimer ses idées par peur de mal écrire . Ne jouons pas le jeu de celui qui fait le moins de faute , exprimez vous clairement et sans stresser , car après tout, enfin la minorité silencieuse parle ,elle n’a pas souvent ouvert la bouche la pauvre et le fait de parler engendrera probablement une évolution et dans le langage et dans les idées.

  190. plume

    moi, je suis touchée par ce texte… Xavier Dolan, je t’aime!

  191. olivier

    Monsieur Dolan,

    si vous êtes partisans de la gratuité a tout égard je vous suggère d’offrir le visionnement gratuit de vos films a tout les étudiants en grève…. Prêcher par l’exemple mon cher!

    et n’oubliez pas que ce n’est pas parceque vous maniez le verbe de façon agréable que votre propos s’en trouve plus valables…

  192. Éric

    Comment ne pas ouvrir les yeux sur ce qu’il se passe au Québec? comment être aussi réducteur quand des milliers de personnes sont dehors pour crier et espérer une société plus juste et meilleure depuis des jours et des jours…Isabelle Maréchal, je ne te connais pas et ne veux pas non plus te connaître mais efforce toi de faire ta job comme du monde plutôt que de dénigrer le cri du coeur de millier de québécois, je commence à croire que l’enfant gâté c’est toi, se plaignant que son petit camarade préfère partager ses richesses risquant ainsi de te priver des tiennes? N’aie crainte Isabelle, personne t’enlèvera le pain que tu as dans la bouche, reste dans ton monde d’individualisme et continue de regarder ton voisin avec dénis. Et si c’est comme ça que tu vois le monde de demain : parfait, mais respecte, juste respecte le fait que c’est peut-être pas la vision de tout le monde, et j’aimerais dire tant mieux!

  193. Wow !! très bon texte !!

  194. Si fière de ces jeunes, articulés, beaux, idéalistes…Tous les Éteignoirs et Maréchal de ce monde, le Pays d’Oz, vous connaissez ? Avec mes élèves, dernièrement, nous avons dégusté cette histoire. Dorothée , le Petit Poucet ou les 3 Petits cochons finiront toujours par déjouer l’armée de singes volants, sortir de la forêt et envoyer quelques pieds de nez au vilain méchant loup !!!

  195. Louis Saint-Pierre

    Un plaisir à lire. Félicitation! Merci de répondre à Maréchal.

  196. Lynda

    Bravo de la generation X qui de tiens debout

  197. Bravo Monsieur Dolan!
    C’est vraiment inspirant de vous entendre, vous et votre génération, dire haut et fort ce que certains, un peu ramollis dans leurs idéaux, pensent tous bas.
    Ça ravive, ça rallume , ca donne espoir…et ça me donne envie de continuer ma mini-manif personnel dans mon milieu de travail hyper conservateur (je suis enseignante au primaire… un lieu d’éducation rempli de conformité, de règles, de formateurs de petits soldats!!!) Bref je sème le doute dans leurs esprits, je les déstabilise un peu, doucement sinon ils me resservent les arguments à la mode et dont votre Mme Maréchal s’est également régalé!

    Enfin, je suis de plus en plus gagnée par votre charisme et votre bon sens , continuer à vous servir de votre "tribune" …..vous le faites bien.

  198. Carl Bilodeau

    Donc vous en tant que cinéaste vous me dites que moi père de 5 enfants je dois gérer ma famille dans l’endettement.

    Notre peuple de 8 millions d’habitant a 250 milliards de dollars de dette. Et notre voisine l’Ontario a augmenter les frais de scolarité ce qui a mené à une forte hausse des inscriptions. Mais malgré cela il faudrait refuser de hausser nos frais?

    Non, non, non. Il faut réduire nos dépenses, éviter le gaspillage et utiliser tout l’argent économiser pour réduire notre dette. Il faut aider les étudiants les plus pauvres à travers des prêts et des bourses.

    Il faut défendre des vraies bonnes causes.

  199. Merci Xavien Dolan pour cette franchise remarquable qui fait de vous un être que j’aime entendre et voir non seulement au sein de notre paysage culturelle mais également celui de notre paysage sociale!

  200. Evelyne

    Comme dirait l’autre "Bien répond, Creton"!!

  201. Éric

    C’est beau de voir notre jeunesse articulée profiter de sa tribune pour brasser la carcasse de notre vieillesse encroutée.
    Ça fait chaud au coeur de voir les Arcade Fire et Xavier Dolan du Québec se faire "porteurs de carrés" de notre génération bafouée.
    Merci du fond du coeur pour ta solidarité Xavier.

  202. bellemare lucie

    J’ai 69 ans et je désespérais que cela arrive un jour. Que nos jeunes se révoltent et crient a l’injustice face a l’avenir désespérant qui leur est réservé me ravit tout simplement. Bonne chance a tous et encore bravo. Lucie le 26 mai 2012

  203. Lionel

    « le droit de manifestation inscrit dans toute démocratie néo-libérale? » Cherchez l’intrus…

  204. Marie-Louise

    Félicitations! Monsieur Dolan, je suis fière de vous, de nous, debout et jusqu’au bout. Enfant, je regardais le monde et il me faisait peur, je craigais que nous devenions des simulacres d’humains manipuler comme des robots. Adolescente, j’avais peur de vivre dans une société sans valeurs, sans saveurs, et sans coeur. Devenue mère, j’ai entedu mon adolescent me dire « tu sais m’man, je pense pas trop à l’avenir, je ne suis pas sur que j’en aurai un, surtout dans ce monde qui ne se préoccupe de ses jeunes, de son environnement, pas de l’aveni,. Quand je regarde devant m’man, je sais que je dois faire quelque chose pour que ça change.» Lorsque nos enfants nous tiennent ce discourt, je marche derrière vous, avec vous, pour lui et pour moi.
    J’ai 34 ans, mon fils a 16 ans, je suis une étudiante au carré rouge, rouge de colère.

  205. Je me demande qui a décidé de tracer la ligne à 35 ans entre les jeunes qui veulent refaire le monde et les vieux trop bien dans leur petits confort? J’ai 45 ans, je suis un X et fait partie de la 1ère garde de ceux qui vivent dans l’ombre des boomers (qui nous gouvernent encore). Mes jobs sont précaires et ma retraite, ben, on sait pas. Pis moi aussi j’en ai plein l’cul (excusez j’pouvais pas censurer ce cri du cœur) de Charest et ses amis. De plus si vous avez bien observé il y a de plus en plus de têtes blanches qui tapent sur des casseroles. Quand tu es intimement convaincu de te battre pour une bonne cause, tu ne peux faillir. Et tous finissent par se rallier, sauf ceux qui ont trop à perdre, et habituellement, ce sont ceux la qui sont la source du problème.

  206. andre tessier

    Je suis de ceux qui sont sortis contre la hausse des frais de scolarité au début des années 80 alors que j’étais étudiant à l.université. Quelques jours suffirent pour qu’une loi spéciale nous demande de retourner en classe. Nous étions abasourdis, encore désarmés, désillusionnés par le référendum du 20 mai 1980. Le transit entre la fin du baby boom et le début de la génération X s’effectuait, offrant le pouvoir de son silence à l’état. Ce silence reprend enfin la parole.

    Le problème avec Jean Charest c’est qu’il a attendu, attendu, attendu "in extremis" (trop occupé par son Plan Nord et forcé par l’inertie de son gouvernement atteint de surdité) avant de faire tomber le couperet de la loi 78, ce qui a été perçu comme un affront, une insulte et un manque d’ouverture à l’endroit des étudiants et des étudiantes.

    Cette erreur fatale va sérieusement discréditer la Parti Libéral en ouvrant une boîte de Pandore qui laissera une trainée de poudre dans l’opinion publique en général. A entendre le concert de casseroles de mon voisinage du plateau Mont-Royal tout les soirs à 20h, je crois sincèrement que la ministre de l Education et les représentants des associations étudiantes n’ont maintenant qu’à se concentrer sur la hausse des frais de scolarité, puisque NOUS avons compris que cette loi 78 ne touche pas seulement la classe étudiante.

    Oui, le financement des universités est à repenser dans son ensemble.
    La Phase 2( nom du concept de développement de l’UQAM amorcé dans les années 80) ira jusqu’au scandale de l’ilôt Voyageur et coutera une fortune. La liste de ces exemples de gaspillage de fonds publics est très longue. Ici aucune loi n’empêche les gestionnaires de partout de se graisser généreusement le compte en banque avant de quitter un conseil d’administration.

    Les québécois et québécoises ont élu M.Charest à deux reprises se disant que dans la conjoncture mondiale actuelle, le Québec avait besoin de gestionnaires qualifiés……pour finalement assister à un cirque où les politiciens du Québec, tout partis confondus, dilapident les fonds publics pour mieux se surveiller entre eux. Les commissions publiques comme la commission Charbonneau en est un parfait exemple. Et c’est nous qui paierons toutes ces dites enquêtes qui visent à montrer au grand jour la corruption au Québec.

    Depuis René Lévesque, nous avons vu trop de ces gestionnaires. Ce que le Citoyen et la Citoyenne du Québec semble espérer maintenant est bien sur l arrivée d’un, d’une VISIONNAIRE. L’implication de la jeunesse montante m’est un vent de fraîcheur, un cri du coeur, qui manifeste qu’il y a des limites à tant insulter l’ESPOIR.

  207. Sophie

    Wow, j’ai failli pleurer en lisant ton texte Xavier. Bien dit.

  208. ce texte est fabuleux…
    pour ma part, je suis plus du côté du gouvernement par rapport à la hausse de frais de scolarité (ce qui a ouvert le débat dans toute cette histoire), par contre je commence à en avoir ras le bol de l’innaction du gouvernement pour régler les problèmes qui le secouent depuis un bon moment.

    Et je déteste le fait que certaines personnes dites publique utilisent leurs tribunes pour tenter d’écraser leurs "opposants"…

    M. Dolan, malgré que je n’approuve en rien le fait que vous ayez porté ce fameux carré rouge à Cannes, je trouve votre réplique absolument géniale…

    j’espère sincèrement qu’un jour les gens vont comprendre qu’il faut cesser de se taper sur la tête et qu’il faut marcher tous dans le même sens pour enfin faire débarquer ce gouvernement qui ne cesse de nous fourrer à tour de bras.

  209. Jean Morel

    Monsieur Dolan, vous avez décrié avec beaucoup plus de talent que moi, l’impatience que je ressens depuis le début des années 60 envers la direction que prend le monde. «L’élite» québécoise n’est pas celle des riches «crosseurs», mais bien celle des silencieux qui prennent la parole actuellement, au nom de toutes les couches de notre société. Félicitations et merci!

  210. Revel

    «À Budapest, en 56, on a vu de jeunes prolétaires, souvent fils de communistes, affronter dans une lutte à mort l’épouvantable pouvoir communiste de la deuxième superpuissance mondiale, réclamant des droits civiques, la liberté d’expression, l’indépendance nationale. Alors qu’ici, sous cette fenêtre, que voit-on ? Une masse de jeunes bourgeois aisés et pleins d’imagination qui, mettant en scène un combat théâtral avec un pouvoir paternaliste indulgent, réclament en substance l’annulation de ces droits et libertés civils qui cependant leur permettent de fracasser des vitrines et de dresser des barricades au nom d’une révolution impossible. La démocratie libérale est en soi vulnérable, elle invite presque à l’anarchie ludique et au chaos estudiantin: un luxe que seuls les enfants de sociétés riches et permissives peuvent se permettre.»
    Jean-François Revel à propos de Mai 68

    • philippepanzini

      Jean-François Revel n’a rien compris. Ancré à gauche, mais crypto-libéral et hostile au communisme, il ne vit chez les "jeunes bourgeois aisés" que des enfants inconscients de leurs acquis, flirtant dangereusement avec des idées "impossibles". Il se gaussait de ces jeunes écervelés, incapable qu’il était de comprendre l’objet de leur révolte. Incapable aussi de voir qu’elle porta fruits, cette révolte, durant de longues années, et qu’elle ouvrit des yeux. L’objet de toutes les révoltes depuis l’après-guerre est la réalisation que nos systèmes fonctionnent comme des oligarchies. Que nos processus démocratiques sont pervertis par des groupes d’intérêt de plus en plus forts et organisés. Mais ça, Monsieur Revel, tout comme les néo-libéraux de la nouvelle droite Française qui se revendiquent de ses idées, n’a jamais voulu le voir. Il est vrai qu’en tant qu’ancien résistant, la société Français des années 60 devait lui paraître infiniment plus égalitaire que celle des années 40. L’amusement de Revel peut lui être servi en sens inverse: À railler les jeunes, on devient à leurs yeux obsolète et défaillant.

  211. Vous savez ces personnes qui sont toujours neutres faces à tous les enjeux sociaux, politiques, culturels, etc.? Celles qui ne se font jamais vraiment d’opinion claire, solide et assumée? Et bien dû, entre autres choses, à mon éducation familliale, j’étais l’une d’entres elles jusqu’à il y a quelques semaines à peine. Bien que certains de mes excellents professeurs de bacc en beaux arts à l’université Concordia m’aient poussée au maximum à me faire une opinion de la moindre petite chose de la vie et à l’exprimer avec force, je n’arrivais pas à m’engager profondément dans la fondation de celle-ci. Jusqu’à ce que, un an après l’obtention de mon diplôme universitaire, la grève démarre. Cet évènement a su déclancher un tremblement de terre dans le confort de ma prise de position inexistante. La petite personne impartiale que j’étais a été ébranlée et continue encore à l’être. L’amplitute augmente incessamment. C’est en lisant des textes aussi ridicules et impertinents que celui d’Isabelle Maréchal et des textes aussi articulés et brillants que le vôtre que je me redécouvre. À l’aube de mes vingt-cing ans, je suis en train de forger mes convictions, enfin! Je suis maintenant reconnaissante face à mon éducation universitaire, celle dans laquelle je peux puiser dans le meilleur de ce que mes professeurs ont bien voulu m’apprendre. Mais plus que tout, aujourd’hui, en écrivant ces mots, je suis reconnaissante face à des personnes comme vous, Monsieur Dolan. Des personnes qui n’ont pas peur de mettre leur pied à terre et de faire entendre leur opinion. Si vous saviez comment cela m’éclaire dans mon tremblement de terre intérieur. Merci beaucoup! Aujourd’hui, j’ai le désire de vous dire ceci: vos films touchants et vos convictions profondes méritent toute la visibilité possible. Merci, vraiment.

  212. Alain Trempe

    Mon seul commentaire, mon cher Xavier, se résume à ces quelques vers de Georges Dor:

    Tout homme qui se tient debout
    Est le plus beau des monuments
    Point n’est besoin, pour sa mémoire,
    De statue, ni de réquiem,
    Ni de pavane, ni de noir
    Car on ne porte pas le deuil
    De celui qui était si fier
    Et qui était encore hier
    UN HOMME LIBRE!

  213. Ginette René

    Les politiciens tiennent peu compte des opinions et des demandes formulées par les jeunes parce qu’ils ne votent qu’en petit nombre et donc, ne sont pas menaçants.pour eux. Pour changer la donne il faut, non seulement se tenir au courant des orientations et des gestes politiques qui ont cours, mais se faire un devoir de VOTER aux élections.
    VOTER, VOTER, VOTER pour enfin être entendu.

  214. Merci Xavier d’exprimer ce que bien des gens pensent. Depuis que Charest a annoncé cette loi spéciale que je me sent vraiment concerné, je l’était avant certes mais moins touché puisque j’ai 45 ans et donc fini mes études depuis un bon boutte et que j’habite maintenant le Nouveau Brunswick. La solution pour le conflit étudiant serait de redonner l’éducation au gouvernement fédéral selon moi, puisque tout les cours donnés au canada sont officiellement reconnus pour tout les emplois au canada mais pas nécessairement ailleur dans le monde donc tout les canadiens devraient payer le meme taux . Mais le conflit n’est plus seulement un conflit contre la hausse des frais scolaires le conflit en est un contre un gouvernement dictateur qui lorsqu’il n’obtiens pas du peuple ce qu’il veux fais adopter ou plutot imposse une loi visant a se couvrir les fesses en fermant la porte aux discussions, au droit de parole et celui de manifester qu’on a en tant que canadiens. le conflit est aussi contre ce gouvernement corrompus qui prend les revenus d’impots pour son porte feuille personnel

  215. Ouff! En lisant cette semaine la chronique de Maréchal, j’en avais presque eue la nausée tant je la trouvais hautaine et méprisante. Mon coeur de mère (j’ai un fils de 18 ans étudiant en musique au cégep de Drummondville) qui avait déjà craqué pour toi durant ton entrevue à TLMEP, voulait et espérais une réponse de ta part et quelle réponse! Bravo, ai-je besoin de te demander de continuer??? Merci d’avoir porté ce carré rouge! Merci de nous partager ta vision et ton génie!!!

  216. oupps voulait et espérait…. désolée

  217. L’argumentaire de tout et chacun s’alourdit quand l’âge devient un critère. Je vous rappelle que Mario Dumont était déjà un vieillard à 23 ans. Ce qui compte, c’est que c’est un fait avéré et démontrable que la hausse des frais de scolarité réduit la fréquentation des établissements post-secondaires au Québec comme au Canada, ce qui est contraire à l’esprit républicain de l’éducation, richesse universelle indispensable. Surtout, rappelons-nous qu’il y a 20 ans, tant Charest que Lulu Bouchard proposaient le gel tant demandé par la CLASSE et autres associations étudiantes. Corollaire : la révolte est juste et peu importe l’opinion canapé de Maréchal.

  218. Claire (20 ans)

    Eh bien moi je me pose la question suivante : faudrait-il vraiment rester silencieux et impassible devant de tels évènements ?
    En tant qu’étudiante en cinéma à Montréal, et aussi en tant que française au Québec, moi je dis qu’il était temps qu’on en entende parler de la grève étudiante en France ! Il a quand même fallu plus de deux mois avant d’entendre les premiers mots de la presse française à ce sujet. Et quelle meilleure visibilité que le Festival de Cannes pour le faire ! Je ne rentrerai pas dans un débat sur "faut-il ou non montrer ouvertement sa position dans le conflit en tant qu’artiste" ; mais l’art n’a-t-il pas toujours servi à contribuer aux maux de la société ? Bien des artistes soutiennent de grandes causes partout dans le monde, parce qu’ils sont visibles, parce qu’ils en ont les moyens, parce qu’ils en ont envie tout simplement et personne ne s’en plaint. Alors très franchement, que vous portiez le carré rouge à Cannes alors que vous êtes québécois, que vous soutenez la cause et -je ne voudrais pas trop m’avancer- que vous y croyez ? Quoi de plus de plus juste et de plus sobre comme geste ! Et non pas tout de suite retomber dans l’énumération de toutes les significations possibles et imaginables du carré rouge dans le reste du monde pour entacher un beau geste.
    Face à l’article de Maréchal, je ne peux que m’indigner de voir à quel point ce genre de discours enfume la pensée de bon nombre de québécois -ces mêmes québécois qui, en réponse à la question "êtes-vous favorable au mouvement étudiant ?" répondront qu’ils en ont assez. Mais ce dont on a assez justement, c’est de ces pseudos journalistes qui n’hésitent pas à user d’arguments digne des jardins de bac à sable pour fustiger l’initiative de toute une génération, qui invitent la population à croire en un gouvernement qui fait si peu fi de la voix de sa jeunesse et qui ensuite se présentent comme la voix d’une majorité silencieuse.
    Votre article, Xavier Dolan, est une réponse tout à fait à la hauteur pour ce dont il est question, et c’est heureux de voir que vous ne vous abaissez pas au niveau de cette "journaliste" – malgré l’envie sans doute irrépressible de le faire sur l’instant.

  219. Comme personnage, je ne vous connais pas et je n’ai pas vu votre oeuvre car je ne suis pas une cinéphile, mais je peux dire avec beaucoup de profondeur (je l’espère) que vous avez tout mon respect pour avoir écrit cette excellente réplique emplie de bon sens, d’humour et de portée. Je suis tellement heureuse de voir que des gens comme vous, qui ont eu la chance (et le mérite) de se tailler une place dans la société, ce sur quoi, en tant qu’étudiante, je travaille encore, de nous supporter dans notre combat pour la vraie équité sociale. Merci encore. :)

  220. Louise

    Vous écrivez "mieux vaut rester le nez dans sa pisse,". Ces propos sont malheureux. Le Québec est encore l’endroit au monde où il fait bon vivre. La jeunesse est là pour pour faire bouger la société, pour la changer, pour la brasser, tout en respectant ceux qui étaient là avant eux et qui ont travaillé eux aussi à améliorer ce Québec que l’on partage.

  221. Raphaël Côté

    AAAAAHHHRRRGH!
    Plus capable des gens sûrs d’eux-mêmes et qui disent de la m@rd&!
    Ils comprennent pas? Le présent est à chier. Le futur PEUT être meilleur.
    Gauche, droite, centre, jeune, vieux, vert, blanc, rouge… PAS IMPORTANT!!

    Le bon sens, l’équilibre, le respect. Tout ça pour le plus grand bien commun, point.

    RÉVEILLEZ-VOUS le Québec!!!
    On vaut mieux que l’abus de pouvoir, la répression, la corruption, la désinformation, la manipulation, l’endettement de la société, la pollution, les énergie sales et non-renouvelables, la vente à perte de nos ressources, et pire que tout,
    LA FUCKING TÊTE DANS LE SABLE CHAQUE FOIS QU’ON PARLE DE CES SUJETS TOUS CRITIQUES POUR NOTRE AVENIR ET CELUI DE NOS ENFANTS.

    Si demain j’ai presque rien et qu’on m’assure que si ma richesse et ma technologie ont disparu, c’est afin que tout humain aie un logis et la santé et qu’en plus la pollution indue de MA planète et de MON corps cesseront désormais, je dis pas un mot pis je suis heureux car:
    LE BIEN ÊTRE COLLECTIF VAUT INFINIMENT PLUS QUE TOUT L’OR DU MONDE

    Le futur avec Charest et Cie c’est : désolation, pollution, corruption, pauvreté, famine, sécheresse, guerres. J’exagère? EUH c’tu moi ou c’est déjà comme ça dans genre la majorité des pays? À cause de? De nous les riches!
    ON VIRE! NI GAUCHE NI DROITE, DROIT DEVANT, VERS LE VRAI PROGRÈS!

    Arrêtez de dénigrer les défenseurs de la société et du bien commun au seul nom de votre tranquillité et votre richesse individuelles. Pas de pauvres = pas de riches.
    SOYONS SOLIDAIRES.

    Peu importe vos convictions ou croyances, actuellement, une seule chose doit primer : la possibilité irrévoquable pour tous, présent ou futur, d’avoir droit à la vie et à la santé. Quand on sera capable de garantir cela à tout le monde sans altérer négativement l’avenir, on pourra penser à avoir plus.
    DÉVELOPPONS DURABLE!

    Comme toutes les mentalités (politiques, religieuses, scientifiques, etc.) divisent toujours les gens, la seule mentalité unificatrice c’est la solidarité à l’échelle humaine. Partagez cette mentalité autour de vous, avec tout le monde, tout le temps, partout, peu importe les allégeances politiques, religieuses ou culturelles, c’est la seule mentalité qui peut
    SAUVER NOTRE PLANÈTE, NOTRE RACE et NOS SOCIÉTÉS.

    Nous somme à l’ère du changement rapide. La gouvernance et son immobilisme politique classique n’ont plus leur place. Exigeons que le gouvernement ne soit que l’administrateur de NOS décision collectives, il n’en est pas le dictateur.
    RAMENONS LE REFERENDUM POUR TOUTE QUESTION D’IMPORTANCE

  222. Julien Fuentes

    Bravo et merci Xavier ! Tu remarquera que je n’ai pas fait de fotes! pfff ahah. A bientôt.

  223. Mais quelle pénible réponse!
    J’ai du mal à croire que les Québecois se reconnaissent dans ce ramassis de phrases et de mots dont vous avez passé plus de temps à tenter de mettre ensemble, qu’à répondre quelque chose de sincère.
    Dommage… Vous auriez pu dire de grandes choses avec de courtes phrases.
    La longueur ( dans tous les sens du terme) de vos grands mots, amoindrissent le message que vous voudriez faire passer…
    Celà en dit long sur vos réelles motivations.
    Tout ce brouhaha autour de votre sortie publique sert bien la sortie de votre film. Vous avez su capitaliser sur la saveur du moment pour créer un buzz autour de vous.
    Il faut savoir être opportuniste.. Et je pense que vous maitrisez bien cet art Monsieur Dolan.

    P/S: Plutôt que de corriger mes fautes, faites l’effort de comprendre plutôt.

    • Jay

      Comme tu le dis Isabelle, dans tout ce conflit, nous pouvons voir plusieurs cas d’opportunisme depuis le début…

      Bien dommage tout cela !

  224. Louise Leduc

    Je suis éblouie par votre habileté à répondre de façon aussi juste et aussi inspirante à des attaques si démagogiques. Merci de porter le carré rouge. Merci de nous faire connaître, pas seulement comme de gentils petits cousins d’outre-mer, mais comme un peuple qui se tient debout face aux dérives de ses élus.

  225. Pingback: Être en ligne › Cannes et Carré rouge : Xavier Dolan répond à Isabelle Maréchal - Être en ligne

  226. Merci Xavier Dolan.
    Il s’agit d’une querelle de famille humaine, qui prend des airs athéniens pour se demander, "Sous quelle loi il faut bon (il fait mieux) vivre ?"
    On est prié de faire des sacrifices sur l’éducation, la santé, la sécurité sociale, l’âge de la retraite, la gestion environnementale (etc.) pour payer une crise provoquée par des milieux financiers hors de contrôle, qui se sont sortis de la crise avec les trésors publics (plus de deux milles milliards siphonnés aux USA et en Europe), plus riches et malhonnêtes que jamais. Le sauvetage des uns est l’enculage des autres. Ça barde et ça descend dans les rues en Grèce, en Espagne, à New York, au Chili (etc.) et au Québec, en réaction à ça : avec la complicité des élus, les victimes de la crise (les honnêtes travailleurs, étudiants, citoyens, épargnants) sont transformés en coupables (c’est de leur faute, c’est à eux de payer) d’une crise qui s’est installée dans les hautes sphères de la finance (des regroupements d’actionnaires qui ne sont redevables devant rien ni personne, ni encadrés par aucune loi, comme en orbite dans la stratosphère). Nous devons rétablir un ground control. Il y a moyen (il faut avoir confiance qu’il y a moyen) d’y parvenir et de sauver la société (la civilisation) de ce qu’elle devient : une prostituée devant des corporations financières détachées, indifférentes, opaques, mensongères, criminalisées. Si l’art peut jouer un rôle, qu’il le joue et… à la bonne heure !

  227. Evalysandre

    Je savais même pas que quelqu’un avait critiqué ton geste. Je trouve ça pas fort malgré que l’on soit pour ou contre la grève étudiante. Attaqué ton geste était injustifié et gratuit. Alors continu de faire part de tes opinions tu en as le droit et je souhaite que tu ne tant prive jamais tant que c’est dans le respect des autres. Tu as la chance d’aller sur le tapis rouge alors bravo! Poursuit ta carrière et tes rêves en gardant tes opinions… en fait… en les exposant autant que tu le souhaites. ;)

  228. S-A. LAVIGNE

    Merci Xavier DOLAN. Vous êtes la fierté du Québec à Cannes !
    Votre engagement est tout à votre honneur.

  229. Roger

    M. Dolan,
    Vous représentez bien ce que moi, parent de deux étudiantes dans la rue, avons voulue faire en « éduquant » nos enfants. Nous (un Nous collectif) avons commencé avec les jeux et émissions de télé éducatives, la garderie, toujours éducative, la pré-maternelle, les camps jours, la lecture etc. Maintenant qu’ils ont une conscience et un jugement aiguisé, étonnant dans l’ensemble, Nous leurs disons de se fermer la … bouche ? Ce n’est pas ce que Nous voulions pour eux, Nous surpasser ? Nous devrions être fières du résultat et non le contraire. Félicitation Monsieur Dolan.

  230. Line Doucet

    Une réponse intelligente écrite avec talent et assurance. Bravo! J’aurai 49 ans en juillet et, contrairement à Mme Maréchal, je suis fière de vous savoir parmi ce Monde.

  231. Bravo Xavier!!!, le compromis est avec le peuple, le peuple même doit avoir la dernière mot, l’école gratuite existe au Mexique ou je suis aller a l’université sans m’endetter, ce pas quelque chose impossible de demander ou exiger ici au Québec.

  232. Sy19

    Merci Xavier, des commentaires à la hauteur de ton talent d’auteur.

  233. Jean-Pascal

    "Les médecins les plus dangereux sont ceux qui, comédiens nés, imitent le médecin né avec un art consommé d’illusion."
    - Nietzsche

  234. Monsieur Dolan, je trouve cela extraordinaire que le mouvement étudiant est soutenu par des artistes comme vous même. C’est extraordinaire de voir la jeunesse se réveille et d’ensuite faire réveiller les générations précédentes.

    Depuis que j’ai découvert votre premier film, je suis tombé amoureux de votre façon de pousser des frontières et votre courage de parler des issues que personne n’ose parler. Je suis probablement le seul Michiganais qui prote le carré rouge et parmi une minorité d’Américains qui portent le carré rouge à Montréal et croyez-moi que je suis fier de le porter ! Merci de l’avoir porté devant tout le monde à Cannes !

  235. Julien

    Moi aussi, quand je suis fâché, je fais des fautes, peut-être même un peu plus. Merveilleuse réponse.

  236. j ai 59 ans et je soutiens les etudiants …je suis contre la loi 78 …..et contre charest et contre harper …en plus d etre contre le plan nord….je sort ma casserolle et ma cuilliere de bois et je tape dessus …en portant mon carre rouge

  237. merci Xavier…..et je suis tres fier de toi

  238. DanLoc

    XD je t’aime. Merci de mettre tous ses mots dans nos bouches, dans nos têtes, dans nos coeurs.

  239. Louise

    Désolée que mon commentaire soit en attente de modération, j’ai simplement repris un extrait des propos de M. Xavier Dolan. Mon texte était pourtant très respectueux.

  240. Robert Gelinas

    Pour ma part, je suis age de 56 ans et depuis le debut de cette crise etudiante que j’appuie ceux-ci dans une lutte qui va au dela de la hausse des frais de scolarite. Je suis un ex-policier (retraite) et j’ai meme perdu des copains suite a ma prise de position. J’ai toujours travaille dans le but de servir et proteger le public et non les institutions gouvernementales, surtout de notre temps ou chacun devrait comprendre qu’avec John James, elles sont corrompus. Ce qui me desole le plus c’est de voir que les dirigeants policiers sont maintenant au service d’une c
    Dictature qui tente par des lois inconstitutionnelles de nous faire taire, de nous enlever notre droit de parler, de manifester et de protester devant toute cette merde. Ce n’est pas ce que je veux pour mes enfants et petits enfants et je vous remercie M Dolan de prendre position, de tenter d’eveiller les gens aux reels problemes et je finis en mentionnant ce que je dis depuis le debut de ce conflit que la corruption nous coute cher, pas l’education… Excusez les fautes, je n’ai pas d’accents sur mon Iphone… Eh oui, je suis un grand previlegie selon Martineau!!

  241. Louise

    Oups! Encore en attente de modération? Problèmes techniques ou autres?

  242. Marc

    Non mais sans blague Judith, de ma banlieue et du haut de mes presque 40 printemps, je vous répondrai d’abord que les révolutions n’ont pas toujours mené à des régimes totalitaires! Même la suisse a eu droit à sa guerre civile et les Anglais ont aussi raccourci un roi! Notre monde de droits et de libertés… c’est aux révolutionnaires Anglais, Français puis Américains que nous le devons.

    Ensuite, comment peut-on sérieusement qualifier de révolutionnaires des jeunots qui tapent sur des casseroles ! En fait, la jeunesse est ici CONSERVATRICE puisqu’elle cherche à défendre un idéal -celui de l’État providence- mis à mal par des réformistes qui souhaitent détruire ce qui reste de ce système pour le remplacer par un état CAA dispensant ces précieux services aux seuls cotisants payants.

    Par ailleurs, les carrés rouges ne souhaitent pas trancher la tête de Jean Charest ni le remplacer par le prof Lauzon ou par un autre adorateur de Castro. Ce qu’ils veulent, c’est lui botter le cul hors du «trône»!

  243. Ariane

    Allo xavier dolan

  244. Rachel P.

    Bravo Xavier Dolan

  245. Simon

    Wow, une fois de plus je suis fier de nos artistes québécois! J’espérais vraiment une réponse à la lettre qui semble n’être que provocation puisque si facile de cassé ses (I.M.) arguments. J’espérais une réponse éclairée et réfléchie, non sous le coup de la colère, et qui aurait répondu à cette femme par la vérité qu’elle devrait incarner.
    Étant un de ces jeunes marginaux portant l’odieux carré rouge, avec tellement de fierté. Je tiens à te remercier, toi, ton équipe et tous ceux qui ont décidé de se lever debout pour mener un combat noble, un combat de société, pour un monde plus égalitaire.
    Une de mes bonnes amies, française soit dit en passant, est arrivé au Québec en août dernier. Elle porte maintenant le carré rouge depuis une centaine de jours. Elle tient à préciser qu’en France, les gens on su faire la part des choses et que les français ne voient de lien entre notre symbole d’égalité social et la milice rouge d’Hitler.
    Je termine en posant cette question, à ceux qui sont tentés de dire que le rouge c’est la couleur de la violence: Quelle est la couleur de l’amour?
    P.s. J’espère que tu vas continuer à faire des films, personnellement, je les adore! :)
    P.s.1. Je te dis merde pour le futur, sans craindre une seule seconde qu’il puisse être néfaste pour toi. Merci
    Simon P

  246. Hélène

    Bravo Xavier! Formidable réponse! J’ai 51 ans, j’appuie les jeunes depuis le début, et je suis très fière d’eux! J’ai confiance en l’avenir!

  247. x

    T’es un bel épais, Dolan, hein?

  248. marc

    Tu es un tres bon realisateur alors pourquoi tu ne reste pas dans les films ne crois-tu pas que cela a pris une mesure gigantesque non……
    je vais regarder tes films pareil meme si je ne suis pas d accord du tout avec toi .

  249. Manuel Tadros

    I ve never read so much pseudo intellectual bs, so where is your mother?

  250. Éric M.

    Monsieur Dolan filme bien (et beaucoup). Monsieur Dolan écrit bien (et beaucoup). Je comprends que ça fasse des jaloux.
    Mais n’hésitez pas aussi à leur dire qu’il existe des papas de banlieue, de 38 ans et avec trois enfants, qui aiment votre talent. Ça dépasse largement la gang du Mile End. Merci pour votre cinéma et merci de faire rayonner le Québec à travers le monde. Certains vous demandent des conseils en politique. Mais la loi 101 et tout le reste n’ont de sens que si c’est pour protéger une culture qui est vivante, créative et qui rayonne. Beaucoup de Français ont su mettre le Québec sur une carte grâce aux têtes à claques. Et même si j’adore les têtes à claques, je suis content qu’ils connaissent aussi le Québec par votre intermédiaire. Vous avez déjà fait beaucoup, puissiez vous faire encore plus…nous n’attendons pas moins de vous ;)

    • Éric M.

      Tu as vu j’ai essayé de bien écrire pour dire à la Maréchal et à tous les autres que les mononcles de St Hubert eux aussi ils aiment la culture et la grève des étudiants.

  251. Anne Le Floch

    Bravo pour la victoire de Suzanne Clément! Bravo pour vos beaux carrés rouges portés à Cannes. Bravo pour votre réplique intelligente et articulée.
    Bonne continuation :)

  252. Bonjour Xavier. Tu peux lire les commentaires en dessous de la chronique de Mme Maréchale (http://www.journaldequebec.com/2012/05/20/le-carre-de-la-honte) : tout le monde te défend et condamnent son article!!

  253. ysabelle

    M. Dolan, je suis fière de vous!

  254. Lise

    Bravo M. Dolan et comme on dit en bon Québecois…..Merde pour dimanche!

  255. gypsie24

    o.k. alors M. Dolan, que suggérez-vous donc alors pour effacer la dette du Qc?

    • Redistribution des priorités au sein du budget, et optimisation des dépenses — il y a de nombreuses inefficacités de part et d’autre. Faire casquer l’éducation, c’est un non-sens du point de vue politique, et c’est scier la branche sur laquelle nous sommes assis — nos enfants, notre avenir. L’argent reste toujours le même… il faut le répartir au mieux, en fonction de décisions politiques, et non-pas *seulement* économiques, qui dans tous les cas d’espèce, ne finissent par servir qu’un seul et même groupe d’intérêt, à savoir celui des financiers. Le boy’s club qui va faire le baise-main à Sagard en Mauricie, on connaît. Le Québec, et le Canada, sont malades de leur oligarchie. Et en parlant de budget, il y a une époque pas si lointaine où nous n’étions pas déficitaires à ce point, et où les frais de scolarité étaient très bas. Que s’est-il passé ? Cherchez l’erreur. Une entreprise si mal gérée, si mal aimée, aurait changé d’exécutif depuis longtemps.

  256. Simon

    2 vérités toutes simples mon Xaxa… T’es gai et IDIOT!…. Mais surtout idot!….

    • Lili

      Et toi tu es quoi? Homophobe, peu articulé , non constructif et méprisant? Quand on veut s’opposer on argumente avec des bons arguments et non avec des propos datant des années 50.

    • PROPOS INACCEPTABLE ET VIDE.

    • Gervais

      il manquait une chose dans ton commentaire: Na nana na na!
      Vas changer ta couche, remets ta suce dans ta bouche et laisse les grands parler entre eux.

      p.s. ce commentaire-là, gai va te revenir tout au long de ta vie, ça, je te le garantis… et "idiot", sans commentaires…

  257. Paula

    Merci Xavier pour ce texte tellement inspirant !

  258. Anthony

    Critiquer Isabelle Maréchal! Bravo le kid! Tu prouve à quel point y’as pas juste tes films et ta coupe de cheveux qui font honte au peuple québécois quand on t’envoit défiler à l’étranger! Ridicule

  259. Merci Xavier. C’est tellement formidable de voir ce qui se passe à Montréal. Québec que je croyais endormi. Québec qui m’a adopté. Québec qui m’a séduite. Une histoire d’amour de 35 ans. Vous, les jeunes, les enfants pas du tout gâtés de ce pays, je vous trouve magnifiques. J’étais désespérée en voyant ce qu’on lui fait subir. Dégoutée de ses crapules. À l’automne il y a eu les indignés. L’hiver a tout figé. Et il y a ce printemps éblouissant.
    Je vous ai vu à Cannes, toute la gang avec le carré rouge, et j’étais fière de vous, et j’étais fière de nous.

  260. Sophie, ton commentaire m’a fait rire. Merci! Et merci de ton excellence Xavier Dolan. Ton texte me donne l’envie d’écrire des chansons, ce qui n’est pas peu de choses, tu le sais. J’aimais déjà ton oeuvre, maintenant j’aime l’homme (attention, si Isabelle Maréchal – et son imagination très fertile – lit ce commentaire, elle pensera immédiatement que je suis homosexuel! :)

    Allez, peuple uni!

  261. katherine Senécal

    J’aime Xavier Dolan et je suis fière qu’il soit québécois!!!!! Enfin, quelqu’un qui n’a pas la langue de bois et qui s’assume!!! Bravo!

  262. Jonathan Fortin

    Wow, quelle verve! Merci pour cette prise de position et cet appel à l’action, action pour un changement, action vers une solution, action vers un avenir où nous pourrons nous tenir la tête haute et être fier de ce que nous aurons accompli.

  263. Stéphane Lauzon

    Merci Xavier :)

  264. Lus sur une pancarte le 22 mai:
    Excusez-nous de vous déranger on essaie juste de changer le monde!

    Merci Xavier.

  265. Xavier, tu as une telle maturité intellectuelle. Pour plusieurs, c’est effrayant. Ça les renvoie à leur petitesse première, à leur médiocrité. Le Québec est chanceux d’avoir une voix comme la tienne. Continue à fouetter les faux-culs, j’adore ça. Le Québec vit en ce moment des temps historiques dont tu as l’intuition et la compréhension. Ta prise de position prouve à quel point ton imaginaire est ancré dans la réalité et s’en nourrit. Bref, tu as des couilles!

    Mathieu Laca
    peintre

    P.S. Tu trouveras ici ma prise de position: http://mathieulaca.blogspot.ca/2012/05/printemps-quebecois.html

  266. Dans tout ce débat, on voit toujours la même chose. Ceux qui portent le carré rouge émettent des arguments. Ceux qui les critiquent émettent des commentaires. Alors, avec quoi ferons-nous avancer la société? Bravo Xavier.

  267. Sylvain Lévesque

    Merci de prendre la parole. Votre texte monsieur est touffu et plein de lumière. Il représente bien le bouillonnement d’idées de quelqu’un qui explore et qui doute, donc qui pense, et non pas un remâcheur d’idées pré-fabriquées comme on en voit des dizaines dans nos feuilles de chou éditoriales.
    Pour ce qui est de l’argument de la maréchaussée (largement pré-fabriqué) qui voudrait qu’un artiste québécois à l’étranger se tienne à carreau (certainement pas un carreau rouge, plutôt un carreau beige…), il est parfaitement absurde. Si vous êtes reconnu, à Cannes et ailleurs, c’est forcément parce que vous avez une parole qui vous est propre et des idées fortes, originales. Alors que ça dérange les bien-pensants-ronflants d’ici, c’est plutôt bon signe.

  268. Bravo! Merci d’avoir porté le carré rouge!

  269. Louise

    Mes commentaires encore en attente de modération. Ils sont pourtant respectueux, mais pas tout à fait en accord avec M. Dolan. Alors je comprends…

  270. Hélène Massé, du Québec

    Ce n’est pas tout d’être intelligent, encore faut-il savoir comment utiliser ses talents! Et surtout connaître les raisons personnelles qui nous font être ouvert à certaines valeurs plutôt qu’à d’autres. Voici lettre pour GND et ses amis, si vous le rencontrez, faites-la lui lire s.v.p. J’aimerais l’entendre à ce sujet…à titre personnel et à titre de "porte-parole " Cette lettre pourra peut-être intéressé M. Dolan, qui sait ? http://www.lametropole.com/blog/martin-lemay/lettre-%C3%A0-un-jeune-gauchiste-1%C3%A8re-partie

  271. J ai lu et relu et bien qu auparavant je n étais pas sûr de mes sentiments envers vous (est-ce que je le trouve fendant ou fonceur, arrogant ou revendicateur) laissez moi vous dire que maintenant je vous vouvoies et vous vouvoierez toujours, parce que je sais maintenant que du haut de vos 23 ans vous êtes un grand monsieur. Du très bon air frais que ce texte qui remets à sa place une pimbêche hautaine et prétentieuse… Bravo Monsieur Dolan et merci de vous tenir debout pour une cause qui n est plus de mon âge mais que j ai fait mienne quand même.
    En passant le carré rouge est la couleur de l’arrêt qui est à chaque coin de rue alors devra t on retiré tous les panneaux d arrêt parce qu ils rappellent trop la couleur communiste ?? Sont fou ces animateurs qui ne vois pas la vrai raison de la couleur…

  272. Frilou

    Quand les étudiants vont avoir eu ce qu’ils veulent, le carré rouge va prendre le bord… et tout redeviendra comme avant.

  273. Madeleine Léger

    Ces commentaires, cette énergie, cette chanson (wow), ces répliques, cette intelligence… je suis touchée, déstabilisée, je sens cette force, cette vie… Bravo à vous tous, votre implication est bouillante d’espoir, de changements, de créativité sans fin pour un avenir de plus en plus prometteur! Merci à toutes ces lumières qui nous éclairent!!! Il y a vraiment du génie dans l’air…………

  274. Manon

    Issue d’un milieu très modeste, j’ai complété il y a 10 ans des études en médecine grâce à une société qui m’a alors permis d’étudier malgré peu de moyens. Être médecin n’est pas mieux ou pire que n’importe quel métier qui permet de s’épanouir et apprendre sans cesse… Toutefois, je suis à même de constater tous les jours que la seule façon d’être un peuple en meilleure santé physique et mentale est d’être éduqué. L"investissement doit être préventif… Je suis fière d’y investir mes impôts!
    Merci M. Dolan d’exposer vos convictions profondes qui se doivent de transcender notre réussite personnelle, Mme Maréchal!

  275. JB

    Pour moi tu à la trempe d’un révolutionnaire, tu as le language et la trempe de dire tout haut ce que la majorité pense tout bas, ou qu’ils sont simplement incapable d’exprimer avec le vocabulaire correspondant à leur frustration. Bravo

  276. Merci, Xavier. J’ai lu ton texte avec bonheur. Merci de trouver les mots qui nous manquent. Tu oses rêver, faire des films ambitieux, porter tes convictions partout. Tu nous donnes du courage.

  277. Brigitte Renaud

    Xavier, je t’aime… Pour ton intelligence, ta façon de te tenir debout, et d’être toi dans toute ta fougue. Oui la jeunesse est inspirante…

  278. "Plus nous nous élevons, plus nous paraissons petits à ceux qui ne savent pas voler." Friedrich Nietzsche

  279. Mathieu Paquin

    Bonjour,

    Je suis, à toutes les fois que vois une entrevue de toi, lis un texte de toi, peut-être que je regarderai un métrage de toi, surpris de voir que je m’étais fait une mauvaise image(faussse) de toi grâce, en autre, à la pub du ptit quebec. Tu n’es définitivement pas hautain comme certains le prétendent, mais plutôt terre à terre avec des idées bien appuyés par des arguments solides et une splendide utilisation de la langue française. Très beau texte. Je suis tellement d’accord avec toi quand tu parles que l’on devrait comparer notre système d’éducation avec les meilleurs et non les moins bons! Pourquoi devrait-on absolument augmenter les frais d’accès à l’éducation comme ceux des autres pays? Pourquoi ne pas rêver d’un accès gratuit et améliorer notre système d’éducation? Le gouvernement a réussi à faire croire au gens que l’on ne devrait pas mériter mieux. Qu’on est suffisament en avance sur les autres pays et qu’on ne mérite pas mieux qu’eux. Que les étudiants sont égocentriques. Bien évidement il oublie son propre devoir, écouter la population et la représenter sans tenter de minimiser leurs demandes et sans les ridiculiser. Si il prenait l’argent des routes pour son */@#$ de plan nord à marde, pis qu’ils leurs disaient, si vous voulez faire des mines, bin faites vos routes. Si les compagnies ne veulent pas, bin too bad, y’auront juste à attendre que le prix de ses matières premières augmentes encore. Mais si on le laissait faire, logiquement, son @#$ de plan nord devrait rapporter plus d’Argent à notre économie, donc plus d’Argent voudrait dire qu’il n’aurait pas besoin d’augmenter les frais de scolarité non? Pis en plus, y’a personne qui sait ce qui veut faire exactement avec cette augmentation la! Il sait même pas ou il va mettre cette argent la encore! C,est complètement illogique. Ils sont après me rendre dingue avec leurs manières d’empêcher le monde comprendre c’est quoi qui font réellement.

    Merci du texte
    Merci de m’Avoir permis de ventiller un peu ma colère ;)

    Matt

  280. En tant que parisien de naissance, et donc français (en principe) je soutiens mes cousins, amis et camarades du Québec et je reconnais bien l’âme de cette belle ville de Montréal dans ces démonstrations inventives, voilà pour la solidarité de language et de culture.

    Ce qui se passe chez vous, c’est un peu ce que nous vivons en Europe et en France depuis plus de vingt longues années : la destruction du tissu social, la stigmatisation de certains citoyens, la volonté (consciente ou inconsciente ) de mettre l’éducation au service de ceux qui peuvent s’en payer une, et d’écarter tous les autres, c’est une politique de relégation sociale, et en France c’était autrefois être au banc du lieu, loin des richesses et des riches, soit aujourd’hui, chez nous, vivre en banlieue, dans une banlieue pauvre de préférence.

    Les grands prédicateurs de la précarité généralisée, ne l’oublions jamais, sont tous devenus riches avec l’argent public et aux contrats liés au travail de son peuple, et partant de là il est compréhensible qu’ils donnent la troupe contre une révolte de manants, qui suprême outrage, demande le partage de la cassette contenant les pièces d’or du pays si durement économisées.

    Pour le rouge qui serait un danger, je répondrais que c’est la couleur que prend le sang au contact de l’air, et que c’est plutôt rassurant de savoir qu’il reste des peuples capables de voir rouge quand les libertés sont en danger, et de penser l’avenir des enfants, des étudiants, de l’éducation, comme une priorité démocratique garante du progrès social.

    Pour ce qui relève de l’hypothétique crachat dans la soupe, c’est un argumentaire de type story-telling politique à la sauce ultra-libérale, ce mépris de la jeunesse et de son expression artistique et très fréquent chez les gens avides qui comble le vide avec l’argent, rien de très nouveau, c’est assez bas comme manière de dire et comme façon de faire, mais rassurez-vous nous avons les mêmes en France ! Ce ne sont au fond que les réflexes d’une caste politico-médiatico-financiaro-intéllo, avec ses hordes de courtisans pathétiques qui prennent la parole, pour dire quoi, on se le demande bien…

    C’est une question de goût et d’éducation, mais moi je préfère la fantasmagorie du cinéma, la quête du sens et la recherche de l’identité, aux policiers casqués et aux contrôles d’identités.

    Alors, moi je dirais, à mes cousins, à mes camarades américains et québécois, de ne rien lacher, et d’avoir espoir, car, en tous les cas pour moi, vous êtes comme un miroir, et comme l’été n’est pas loin je vous souhaite, à tous et à toutes, d’agréables fanfaronnades nocturnes et bruyantes.

  281. Je trouve que tout le monde peut dire son opinion, sans pour autant faire une campagne de «sallissage» ! Cela étant dit, je trouve que le fait de porter le carré rouge indiquant sa conviction n’est pas chose méprisable…

    J’aime bien Mme Maréchal… Et je vous aime bien aussi M. Dolan… Bravo pour vos films que j’aime beaucoup regarder avec mes deux adolescentes… Je trouve cela inspirant de voir un jeune de chez-nous oser aller dans des sentiers jusqu’alors insoupçonnés …

    Et Bravo encore pour le prix de la meilleure actrice qu’a reçu Suzanne Clément!!!!

    Michèle

  282. Laurence BP

    Bravo Xavier

    • André Harmegnies

      Baby Boomer ! Baby Boomer ! On n’est certainement pas responsable du temps de notre venu au monde ! Nous sommes nés après une grande guerre mondiale d’où l’ère industriel a prit un essor jamais vu auparavant !

      Au temps où j’étais étudiant, nous avons protestés, fait des « sit in » au Ministère de l’Éducation, occupés des locaux de C.E.G.E.P. etc….

      Nous contestions sur un plan complètement différent d’aujourd’hui. Nous n’avions pas l’internet, les réseaux sociaux, les lois « d’accès aux informations » et les « secrets » politiques et économiques demeuraient cachés même si ils étaient pervers !

      Nos contestations dénonçaient l’autorité parentale et autres, les mœurs sexuels – faites l’amour et non la guerre – peace and love- et plusieurs conventions religieuses et sociales !!! Ce sont ces aspects de la société dans laquelle nous vivions qui nous faisaient suer. Nous portions la barbe, la moustache, les cheveux long, nous écoutions de la musique rock et barbare, nous fumions du ‘pot’ et plusieurs marches et grèves de C.E.G.E.P. ont eu lieu….

      À toutes les fois nos « supérieurs » étaient scandalisés, les journaux nous discréditaient et nous étions vus comme une génération perdue et sans avenir…

      Nous avons voulus un pays en 1976 et la génération qui nous devançait était contre ; nous avons tenté un second vote en ‘95’ et ce fut outrageusement manqué par les activités au noir du Fédéral !!!

      Depuis ce temps rien n’est arrivé au Québec…aujourd’hui tous les jeunes se révoltent légitimement et leur « cheval de bataille » est la corruption – tout le monde fourre tout le monde – l’éthique – les politiciens sont corrompus – et le manque de vision sociale, de nation et de répartition des richesses et de l’environnement !

      À chacun son époque, à chacun son combat…moi, en tant que retraité qui a toujours été contestataire dans son milieu de travail, défendant le français comme langue de travail et de commerce à Montréal, critique en publicité, en économie et dans tous les petits gestes de la vie quotidienne, je me réjouis de ce que je vois aujourd’hui et je m’attriste de voir Harper, Charest et cie agir comme des dictateurs en ce sens qu’il n’écoutent pas ce que le peuple veut, ou ce qui est bon pour leur peuple mais ils agissent comme leur « bon sens » leurs dictent…en plus, je ne vois aucune relève en politique pour conduire le peuple québécois vers un pays qui décidera pour son bien et non en fonction d’un gouvernement fédéral et d’un peuple canadien anglais sans culture…pire, à l’image de la culture Américaine(USA) qui écoute la T.V. américaine et qui écoute la météo américaine….

      Je souhaite que la contestation se poursuive et que peut être, aujourd’hui, les revendications et surtout les idéologies de la jeunesse transcendent et réussissent à nous donner ENFIN un pays…et que ceux qui ont encore un cœur de vingt ans s’y joingnent.

  283. Denise Barbeau

    Merci Xavier Dolan de nous représenter d’une façon jeune, digne, honnête.
    Merci de partager ton art avec nous. Merci d’être là!
    Merci d’avoir porté le carré rouge. Je suis une personne agée, fier de notre belle jeunesse.

  284. Liliane

    Par un pur hasard (je remercie facebook pour ce délicieux échange), voici ma conversation avec Isabelle Maréchal à propos de son article et du vôtre.

    http://oi49.tinypic.com/ou179g.jpg

  285. philippepanzini

    J’ai 48 ans, et je suis rentré au Québec après 18 ans à l’étranger. J’ai vécu à Londres, Paris, Los Angeles, et dix ans en Afrique sub-saharienne. J’ai connu des enjeux politiques majeurs, des manifs, des émeutes, l’Histoire en marche. Dès les premiers bruits du Printemps Arabe, je me suis dit qu’un tel élan devait gagner le Québec. J’ai souvent jugé à tort la jeunesse Québécoise comme déconnectée de la réalité, et complaisante sur le plan politique. Quelle ne fut pas ma surprise, mais surtout mon plaisir de découvrir le contraire cette année ! J’ai rapidement interprété ce mouvement comme autre chose qu’une négociation centrée sur la question des frais scolaires. Mai 68 a aussi débuté sur un prétexte, mais ce fut le tremplin pour toute une jeunesse (et tout un pan de la société) de se prendre en mains du point de vue politique et sociologique. Aujourd’hui j’applaudis les jeunes et je les encourage à ne pas lâcher prise — sachez que vous avez le gros bout du bâton: rêvez d’une autre société, et mettez vos idées en oeuvre. Vous referez un peu le monde, comme il se doit. Les baby boomers de la génération de mes parents ont oublié quels combats ils ont mené il y a 40 ans. Ils se sont endormis. Ils se disent qu’ils ont conquis pour les jeunes des libertés que les jeunes d’aujourd’hui méprisent avec ingratitude. Mais ils ne voient pas, ils ne voient plus, à quel point le monde qu’ils ont crée s’est perverti, est devenu sournois derrière ces libertés de façade. Les jeunes en ont marre du plafond de verre; ils en ont marre du capitalisme triomphant, tout comme ils en ont marre du bolchévisme. Un monde — un peu — meilleur est possible; il suffit d’y croire et de ne plus croire au primat de l’économisme sur le politique, au primat de l’argent sur la conscience. Je vous encourage à lire le très prophétique "La condition postmoderne", de Jean-François Lyotard, écrit — merveilleuse coïncidence — en 1976 à la demande du Gouvernement du Québec, un autre gouvernement, plus idéaliste que celui qui présentement avilit l’idée même de la gouvernance. Lyotard y prédit la fin de l’influence des grands "méta narratifs", et l’émergence de "paralogies", discours contradictoires dont l’ensemble est harmonieux, et rendu possible par l’avènement des technologies de l’information Lyotard prédit en 1976 Wikipedia, mais aussi Facebook, les blogs, Twitter. Pour finir j’aimerais citer le philosophe Alain:

    "Nous n’avons point à louer ni à honorer nos chefs, nous avons à leur obéir à l’heure de l’obéissance, et à les contrôler à l’heure du contrôle. "

    "Résistance et obéissance, voilà les deux vertus du citoyen. Par l’obéissance il assure l’ordre ; par la résistance, il assure la liberté."

    Bravo Xavier, quel bonheur de voir une étoile briller.

  286. Micheline M

    Xavier, permettez-moi de vous offrir un trio de Bravo! Le premier pour Laurence Anyways, un grand film, tout aussi intense qu’empreint de sensibilité. Deux heures quarante (fois 2, car j’y suis allée à 2 reprises) d’émotion, de réflexion et d’une qualité graphique indéniable. Le deuxième pour avoir fièrement porté le carré rouge à Cannes. Le troisième, et non le moindre, pour votre réponse à Isabelle Maréchal… Ouf! Cela dit, c’est tout aussi fièrement que mon conjoint et moi avons porté le carré rouge lorsque nous sommes allés voir votre film à notre cinéma de quartier!

  287. Karine Donnelly

    Et vlan!

  288. Stéphanie Benoît

    Comme elle est belle, acérée et remplie de contenu la plume de Dolan! D’encre noir et blanc ou d’encre rouge, on l’aime!

  289. J’savais pas que t’avais un blogue, pourtant j’aurais du m’en douter. Mon ami m’a envoyé ce billet après ma colère et mes rires à propos de celui au quel tu réponds. Je ne connais pas ta carrière, mais ton écriture… C’est beau. J’aime! Merci de dire tout ce que je pense, ça me permet de respirer un peu =).

    ~Pierre-Olivier

  290. Karine

    J’ai commencer a lire sans savoir qui avais ecrit quand j’ai compris, je jubilais!!!
    Tout a fais d’accors…deja que le paragraffe d’isabelle (j’ai franchement envis de lui laisser un minuscule) au debu m’a lever le poil sur les bras, j’etais vraiment contante de voir que c’etais une lettre de rectification ;-)

  291. Jonathan

    Arrêtons de jouer les vierges offensées… les gents ont tous compris qu’une forte majorité des boomers ne supporte pas les carrés rouges, mais, heureusement il y en a aussi parmi eux qui les supporte (majorité n’égal pas tous!! et on dit bien IL au lieu de ELLES s’il y a 1000 femmes et un homme dans une foule et personne s’en indignent!) Je crois que tous on comprit ça dans les propos de Xavier, ce qui compte au final, c’est le message. Ce message est clair, pas toujours accessible à tous (tu as une superbe plume mais … pas facile à suivre pour tous malheureusement) j’aime particulièrement ta précision sur le fait que la richesse ou pauvreté d’une personne ne fasse pas de cette personne un meilleur ou pire porte-étendard d’une cause… Bravo pour l’ensemble des commentaires c’est bien que des gents comme toi, qui on une visibilité sur les scènes aient le courage de s’afficher, prendre position clairement sans s’excuser et sensibilise ceux qui se goinfre de TVA et Journal de Montréal.

    Merci Xavier, j’apprends progressivement à te connaître c’est dernier temps par tes entrevus et déclaration et j’adore ce que tu deviens!

    Un gars de 33 ans qui est presque à l’âge de basculer chez les idiots!! lol

  292. Alain Vinet

    Merci Xavier de crier tout haut ce que beaucoup pensent tout bas!!! Les vieux emmerdeurs devraient prendre example sur notre belle jeunesse, dont tu fais parti. En tout cas moi @ 45ans j’ai foi en cette jeunesse et totallement perdu foi en cette vieillesse corrompu qui n’est même pas foutu de connaitre la différence entre média de masse et média sociaux… En terminant je salut ton courage et ton talent, lâche pas, on t’aime en criss au québec!!! Alain Vinet

  293. le loup

    bravo Xavier, je te frencherais !

  294. Pierrot

    Très intelligent de ta part Xavier, j’aime bien ton texte à la limite je ne suis pas un pro du francais, à la lecture de tous les textes ici présent "poster" par la suite et qui, je dois dire des fois sont condescendant mais bon des fois je fais des fautes moi aussi, mais je suis d’accord avec ta pensée.

    Pierrot

  295. sophie

    bravo Xavier..tout ces biens pensants se servent du mot démocratie pour appuyer leurs dires? donc on peut élire quelqu’un, et pendant 4 ans il peut faire tout ce qu’il veut…nous voler, nous mentir, détruire le québec, laisser aller les routes jusqu’a ce qu’il y ait des morts,vider la caisse de dépot, battre nos jeunes sous prétexte que ce sont des terroristes et on a rien a dire avant les prochaines élections? pffff!!!! ca ressemble énormément a de la dictature ça!!
    A tout ceux qui disent que les jeunes qui se battent pour se faire respecter son des enfants-roi j’ai une petite suggestion: écoutez 5 minutes des périodes de questions a l’assemblée national et vous verrez que les bébés lala ne sont vraiment pas dans la rue…

  296. hum oui très émotifs les 500 commentaire il faut rester debout devent les insultes bonnesété

  297. marievef

    J’adore vos vues, qu’elles soient cinématographiques ou politiques, et on peut maintenant dire que votre ramage est à la hauteur de votre plumage!

  298. Wow!! J’admire ta force de caractère… J’ai mis du temps à voir ton premier film, par peur de ce que ça pouvais soulever en moi, mère monoparentale! … j’ai adoré toute l’intensité du film. Cette intensité, c’est ce qui fait avancer les idées, la société. Une crise apparait lorsque le système ne fonctionne plus, la recherche de l’homéostasie… comme dans tout organisme… la société québecoise doit se poser plusieurs question pour s’enligner sur un futur qui a de l’allure.. notre génération aura à payer pour ça plus tard… Normal qu’on prenne maintenant la parole.
    Je fais parti de ceux qui croient aux débats d’idées, et je crois en ce sens que cette lettre est un moyen idéal pour faire partager tes idées… ce que plusieurs pensent tout bas.. des gens comme moi qui n’ont peut-être pas "L’exposure" que tu as… profite de ton standing social pour partager et faire connaître tes idées, tel est ce qu’on appelle la Liberté d’expression, tellement fragile et importante dans toute société dite civilisée!…
    À quoi ça sert d’être connu si on peu pas défendre ses idéaux… Bravo!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s